social

Objectifs du Millénaire pour le développement

14 février 2012

3e place pour Oxfam dans le Top 100 des meilleures ONG

A l’heure où les Oscar font rêver le tout Hollywood, Oxfam a, elle aussi, eu droit à son prix et monte sur le podium. Une troisième place honorifique dans ce Top 100 des meilleures ONG établi par le Global Journal.

Y aurait-t-il un lien de cause à effet ? Toujours est-il qu’à l’heure où les Oscar font rêver le tout Hollywood, Oxfam a, elle aussi, eu droit à son prix. Nous avons en effet été gratifiés d’une belle troisième place dans le Top 100 des meilleures ONG, un classement établi par le magazine « The Global Journal ».

En tête de ce Top 100, on retrouve Wikimedia Foundation qui précède Partners for Health, une petite ONG très respectée qui n’officie qu’en Haïti. Sur le podium, Oxfam s’enorgueillit de cette « médaille de bronze ». Elle montre que notre vision et notre approche afin de combattre la pauvreté et les injustices sont reconnues.

Finis les vieux clichés

Stefaan Declercq, secrétaire général d’Oxfam-Solidarité : « Cette reconnaissance par le Global Journal prouve que les ONG tiennent une place importante dans la quête d’un changement à l’échelle mondiale. A titre d’exemple, Oxfam est présente dans pas moins de 92 pays. De plus, le magazine est allé au-delà des anciens clichés et leur approche s’est concentrée sur ce que sont et font les ONG. »

Les ONG sont de plus en plus présentes sur tous les fronts : de l’aide humanitaire à l’environnement, de la santé publique à l’enseignement, en passant par le microfinancement ou la propriété intellectuelle qui entoure les brevets et les techniques médicales. Elles œuvrent pour faire respecter les droits de millions de personnes.

Qualité, efficacité et polyvalence

En fait, Oxfam recèle les qualités nécessaires à une ONG moderne. Elle s’engage dans l’action humanitaire pour proposer une aide rapide aux victimes de conflits ou de catastrophes naturelles. Elle met au point des programmes de développement durable avec ses partenaires du Sud afin de sortir les personnes les plus fragiles de la pauvreté, et ce, à long terme.

Dans le même temps, Oxfam effectue un travail de lobbying et tente d’influencer les décideurs politiques. Ce sont eux qui peuvent prévenir les causes des conflits aux niveaux local, régional et international. Les actions de notre organisation sont systématiquement sous-tendues par des rapports approfondis et pointilleux sur les meilleures pratiques et les défis structurels. Au-delà de tout cela, Oxfam met un point d’honneur à placer la barre très haut en termes d’efficacité et de normes de qualité.

En savoir plus ?

> L’avis du Global Journal sur Oxfam.

> Le Top 100 des ONG établi par le Global Journal.