Qui est Oxfam ?

Guido Van Hecken, nouveau président d’Oxfam-Solidarité

Depuis peu, Oxfam-Solidarité a un nouveau président. Guido Van Hecken a notamment transité par Groen, le Parlement Européen et a été chef de cabinet du Secrétaire d’Etat à la coopération au développement, Eddy Boutmans. Guido Van Hecken est aussi un vétéran de la lutte contre l’Apartheid.

Le 18 juin déjà, le CA d’Oxfam-Solidarité a approuvé la nomination de Guido Van Hecken qui est depuis lors entré en fonction de manière effective.

Fil rouge : l’Afrique

Guido Van Hecken a passé ses premières années dans l’ancien Congo belge. Il a ensuite étudié et mené des recherches en Belgique, au Portugal, en Grande-Bretagne et au Mozambique. De 1978 à 1985, il enseigne la linguistique et forme des traducteurs au Mozambique. Il a aussi activement appuyé la lutte contre l’Apartheid en Afrique du Sud. L’Afrique constitue le fil rouge de sa carrière : il a déjà travaillé pendant des dizaines d’années comme expert parlementaire pour les Parlementaires européens pour l’Afrique (AWEPA) et a pris part à plusieurs missions d’observation électorales en Afrique. Il était également activement impliqué dans les tentatives belges de résolution de conflit dans la région des Grands Lacs en Afrique Centrale.

De 1999 à 2003, sous le gouvernement Verhofstadt 1, Guido Van Hecken était chef de cabinet du Secrétaire d’Etat à la coopération au développement, Eddy Boutmans, qui était à la base de la proposition qui aboutit à la loi de 2002 concernant l’obligation pour la Belgique d’allouer 0,7% de son PIB à la coopération au développement. Il a également été membre pendant plusieurs années du Conseil politique de Groen. Depuis 1998, il travaillait pour le Parlement européen, où il était conseiller de la Commission du développement. Guido est marié et a deux fils.

Rassembler les forces

Son expérience internationale, sa connaissance des dossiers et son réseau étendu font de Guido Van Hecken le président idéal pour Oxfam-Solidarité. Stefaan Declercq, secrétaire général d’Oxfam-Solidarité, souligne son engagement, sa passion, sa connaissance des langues et des structures de la coopération belge et européenne.

À Oxfam-Solidarité, Guido Van Hecken se consacrera principalement à une plus forte cohésion interne, tant en Belgique qu’à travers le monde. Les subsides destinés aux ONG diminuent, les autorités faisant des économies sur la coopération au développement et l’aide d’urgence… Dans ce contexte, une collaboration encore plus forte entre les 17 Oxfam à travers le monde aiderait à rassembler nos forces, à gagner en impact et en efficacité.

Guido Van Hecken est d’ailleurs lui-même impatient d’entamer cette collaboration. « Durant ma carrière dans la coopération au développement, j’ai toujours éprouvé beaucoup de respect pour la qualité et l’efficacité du travail de recherche et de lobby d’Oxfam. Ce travail a incontestablement aidé à ce que, malgré d’énormes pressions, la coopération au développement soit restée, dans les principaux pays donateurs, un domaine politique à part entière avec ses propres objectifs spécifiques."

"Je suis en accord total avec Oxfam sur l’essence même de la coopération au développement : le soutien de partenaires dans le Sud, pour lutter contre les injustices sociales et économiques qui sont à la base de la pauvreté, des inégalités et de l’exclusion sociale, et pour soutenir un développement durable sur le plan économique, social et écologique. C’est pourquoi je n’ai pas hésité un instant lorsqu’on m’a proposé de me porter candidat au poste de président d’Oxfam-Solidarité. »