oxfamimage

Partenariat sud

18 février 2010

Solidarité Fanm Ayisyen (SOFA)

SOFA est une organisation de plus de 5.000 membres qui s’implique contre la pauvreté et pour les soins de santé en Haïti. Elle mène un travail de plaidoyer auprès des pouvoirs publics afin qu’ils prennent en compte les droits des femmes et des populations vulnérables.

Haïti est un pays politiquement instable, qui subit régulièrement des catastrophes naturelles. 85% de sa population vit dans la pauvreté, le chômage y est la norme et l’éducation, tout comme les autres services sociaux de base, fait défaut. Comme souvent ce type de contexte a des répercussions directes sur la violence faite aux femmes.

Abus sexuels : une femme sur trois
Parmi les nombreux abus liés à la situation de violence structurelle dans le pays, le viol a pris des proportions de plus en plus alarmantes. Le viol y est utilisé de manière systématique comme arme d’humiliation et de terreur. Entre 2003 et 2005, une enquête a fait cas de 35.000 viols et agressions sexuelles. En tout, une Haïtienne sur trois aurait déjà subi des violences sexuelles. Et cette violence reste bien souvent impunie.

La situation de pauvreté généralisée et la faiblesse de l’État haïtien se reflètent fortement dans l’absence de services pour les victimes de violences et l’absence d’un cadre juridique qui devrait donner un minimum de garanties aux droits des femmes. Cette absence s´accentue au niveau des municipalités rurales et des bidonvilles. Les femmes n’ont souvent ni les moyens ni les capacités physiques de se rendre dans des centres d’accueil en ville.

C’est pourquoi les organisations de femmes s’organisent pour défendre les droits des plus faibles. L’enjeu est que, d’une part, le gouvernement approuve des lois et mesures contre l’impunité et le non-droit, et d’autre part, qu’il ratifie et applique des conventions internationales sur ces mêmes thèmes.

Actions de SOFA
Depuis 2008, Oxfam-Solidarité soutient SOFA dans sa lutte contre la violence faite aux femmes :

- SOFA compte 21 centres d’accueil pour les femmes victimes de violences. Elle enregistre tous les cas de violence et assure la coordination avec les services d’appui médical, psychologique et juridique.

- En collaboration avec les écoles, SOFA sensibilise les jeunes à la problématique de la violence faite aux femmes. En outre, elle élabore des programmes éducatifs sur le thème du droit à une vie sans violence, par le biais notamment d’émissions radiophoniques.

- Enfin, SOFA pousse les décideurs politiques à tenir en compte des intérêts des femmes et des jeunes filles dans la législation haïtienne.

Réseaux auxquels SOFA participe
- réseaux nationaux : CONAP (Coordination Nationale de Plaidoyer pour les Droits des Femmes), PAPDA
- réseaux régionaux : Assemblée des Peuples des Caraïbes, COMPA (Convergence de mouvements populaires des Amériques)
- réseaux internationaux : MMF (Marche Mondiale des Femmes), FDIM (Fédération démocratique internationale de la femme).
- membre actif de la Coordination Haïti-Europe (Co-HE), un espace où une trentaine d’organisations haïtiennes se coordonnent dans leurs contacts avec les autorités haïtiennes et avec la délégation de l’UE.

 
 

Actions et projets

 

Partenaires