Le nombre de réfugié.e.s en hausse pour la 8e fois consécutive, selon le HCR

18/06/2020

Selon le tout dernier rapport statistique annuel du HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, dont la publication précède de deux jours la Journée mondiale du réfugié, le 20 juin, 79,5 millions de personnes étaient déracinées à la fin 2019, un chiffre jamais atteint auparavant.

“Il est profondément préoccupant de constater que le nombre de personnes déplacées de force a augmenté pour la huitième année consécutive pour atteindre un nouveau niveau record. Outre la violence, les persécutions et les difficultés que ces personnes fuient, beaucoup sont maintenant confrontées à la menace de la pandémie de coronavirus dans des camps surpeuplés, sans eau potable ni installations sanitaires suffisantes”, a déclaré Fionna Smyth, responsable des campagnes humanitaires d'Oxfam.

"De nombreuses personnes se retrouvent bloquées face à des frontières verrouillées, ou se voient refuser l'asile en raison de la pandémie. Il est important que les mesures visant à freiner la propagation de la maladie ne rendent pas les choses plus difficiles pour les personnes qui doivent fuir leur domicile.

"La grande majorité des réfugiés du monde vit dans les pays en développement, souvent exposés au risque de la faim, voire de famine, et privés d’infrastructures adaptées à leurs besoins. Il est donc urgent que la communauté internationale finance entièrement le plan de lutte contre les coronavirus de l'ONU. Aucun d'entre nous ne sera en sécurité tant que nous ne le sommes pas toutes et tous".

Thema: