Cyclone Kenneth: Il faut venir en aide au Mozambicain.e.s

02/05/2019

Les fortes précipitations et les inondations encore plus dévastatrices qui ont accompagné Kenneth le 25 avril ont fait au moins 38 morts et ont endommagé près de 35,000 habitations.

Cela fait seulement 6 semaines que le cyclone Idai, l’une des pires catastrophes liées au dérèglement climatique en Afrique australe, a touché le Mozambique et le pays est loin de s’en être remis. La semaine dernière, les mozambicain.e.s ont subi le choc d’une nouvelle tempête qui vient bouleverser leur vie à nouveau. Cette fois, c’est le nord du pays qui a été frappé. Une fois de plus, Oxfam fait appel à la générosité du public pour venir en aide aux sinistré.e.s.

Aidez-nous à les aider

La situation dans l’extrême nord du pays est préoccupante. Les habitants tentent de reprendre le cours de leur vie mais leurs maisons ont été inondées et de nombreux toits ont été emportés par des vents frôlant les 300 km/h. Nos équipes au Mozambique estiment que 160,000 personnes sont menacées par des glissements de terrain et par de nouvelles inondations.

 

Extrême pauvreté et dérèglement climatique, la double peine du Mozambique

Les 2 cyclones qui ont touché le Mozambique en moins de 2 mois montrent à nouveau la réalité meurtrière du dérèglement climatique. Idai et Kenneth sont un exemple frappant de ce que la combinaison entre dérèglement climatique et pauvreté peut avoir comme conséquences pour des populations vulnérables et mal protégées.

On est ici face à une injustice : les habitants du Mozambique paient le prix fort d’un dérèglement climatique auquel ils n’ont quasiment pas contribué. Les émissions de CO2 du Mozambique représentent à peine 0,2% du total mondial alors qu’il fait partie des trois pays les plus exposés au dérèglement climatique en Afrique.

Voir aussi : 5 choses à savoir sur le cyclone Idai

Des milliers de vies en danger

« Nous avons tout perdu, raconte Selimu Fundi, un habitant de Pemba. Notre maison et la plupart de nos affaires ont été emportés par les flots et par le vent. Depuis le passage de Kenneth jeudi dernier, nous n’avons pratiquement rien mangé. Nos champs ont été détruits ».

 

A l’heure actuelle, les équipes d’Oxfam tentent d’atteindre les populations du nord du Mozambique et se préparent à distribuer de l’aide alimentaire, des kits d’hygiène et des moustiquaires. Grâce à votre mobilisation le mois dernier, Oxfam a pu lever plus de 100,000 € pour les sinistrés d’Idai. Au nom des personnes que nous avons pu déjà aider, nous vous remercions pour votre aide qui a permis de sauver des vies. Les besoins sont encore plus grands après le passage du cyclone Kenneth et le Mozambique a toujours besoin de votre soutien.

Photos ©Tommy Trenchard/Oxfam

Aidez-nous à les aider

 

 

 

Land: