Sahara Occidental : Renouvellement du mandat de la MINURSO

31/10/2019

Le Conseil de sécurité a adopté hier soir une résolution renouvelant le mandat de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara Occidental (MINURSO). Le mandat actuel – qui devait expirer aujourd’hui - est renouvelé pour une période de 12 mois. Oxfam appelle à la désignation immédiate d’un nouvel émissaire de l’ONU au Sahara occidental, poste vacant depuis la démission de Horst Koehler le 23 mai dernier.

Oxfam appelle à la nomination immédiate d'un nouvel Envoyé personnel des Nations unies pour le Sahara occidental afin de relancer le processus de paix sans plus tarder. L'absence de progères a entraîné une frustration croissante dans les camps de réfugiés situés en Algérie voisine, à savoir que la communauté internationale oublie une nouvelle fois ce conflit gelé depuis plus de 40 ans. Selon Oxfam, la nomination rapide d'un nouvel émissaire permettrait de poursuivre l'élan positif insufflé par l'ancien envoyé personnel de l'ONU, Horst Koehler avant sa démission en mai dernier.

"Le mandat de la MINURSO a été renouvelé plus de 20 fois, mais la crise du Sahara occidental reste non résolue et dépriorisée.", déplore Haissam Minkara, directeur d'Oxfam en Algérie.

Les réfugiés sahraouis ont subi plus de quatre décennies d'exil, vivant dans un environnement particulièrement inhospitalier et tributaires de l'aide humanitaire pour des besoins essentiels tels que l'accès à la nourriture, à l'eau et au logement.

"Il est plus que temps pour la communauté internationale de répondre aux attentes du peuple sahraoui et de trouver une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable à cette crise qui prévoit l'autodétermination conformément au droit international.", conclut Haissam Minkara.