13.778 Belges réclament plus de transparence des multinationales

23/05/2018

Aujourd’hui, l’ONG Oxfam a présenté au ministre du Travail, de l'Economie et de la Consommation, Kris Peeters une pétition de 13.778 signatures exigeant plus de transparence fiscale. L’organisation appelle à une mesure de reporting pays-par-pays forte, qui oblige aussi les multinationales à publier leurs activités et les impôts qu’elles payent dans les pays en voie de développement.

Suite aux scandales des Luxleaks et des Panama Papers, la Commission européenne a proposé une mesure de transparence qui obligerait les multinationales à publier des informations sur leurs activités économiques dans une série de pays où elles sont actives (les pays de l’UE et une liste limitée de paradis fiscaux). Cette mesure permettrait aux consommateurs, aux journalistes et aux organisations de la société civile de vérifier si les entreprises multinationales paient bien leur juste part d’impôts là où elles réalisent leurs bénéfices.

Maaike Vanmeerhaeghe, responsable plaidoyer Justice Fiscale pour Oxfam : « Les scandales fiscaux tels que les Luxleaks et autres Paradise Papers montrent bien que le système fiscal actuel fonctionne au profit d'une minorité, au détriment des citoyens ordinaires et des PME. La transparence fiscale peut aider à restaurer la confiance des citoyens dans leurs systèmes fiscaux, et elle est cruciale pour vérifier si les multinationales paient des impôts là où elles font leurs profits. »

13.778 citoyens réclament un reporting pays-par-pays fort au gouvernement Belge

Le Conseil de l’Union européenne est actuellement en train de négocier sur cette mesure de transparence. Afin d’appeler le gouvernement belge à jouer un rôle pionnier dans ces négociations pour qu'un accord ambitieux soit rapidement trouvé, Oxfam a présenté aujourd’hui au ministre Kris Peeters une pétition signée par 13.778 citoyens belges. Ils réclament un reporting pays-par-pays public fort.

« La Belgique défend ce projet et continuera à le faire dans le futur. » s’est engagé le Ministre Kris Peeters. « Ce projet permettra aussi de s’attaquer à l’évasion fiscale. »

Pays en développement, grands perdants de l’évasion fiscale

Pour Maaike Vanmeerhaeghe, responsable plaidoyer Justice fiscale Fiscale pour Oxfam, qui a participé à la remise de cette pétition : « Il est positif que la Belgique défende le concept du reporting pays-par-pays public. Mais durant les négociations européennes à venir, nous appelons le ministre Peeters à plaider pour que cet accord soit plus ambitieux : les multinationales devraient aussi devoir rendre publiques leurs activités dans les pays en voie de développement, car ce sont eux qui sont les grands perdants de l’évasion fiscale. »

En effet, si les pays de l’UE voient s’échapper entre 50 et 70 milliards d’euros de recettes fiscales chaque année, dans les pays en voie de développement cette perte s’élève à 100 milliards de dollars. Si les multinationales avaient l’obligation de publier les données de leurs activités dans ces pays, cela permettrait aux organisations locales de demander plus facilement des comptes aux multinationales, ainsi que d’interpeller leur gouvernement concernant les pratiques fiscales dans leurs pays respectifs.

Les photos de l'évenement sont disponibles ici

Flickr date taken: 
Mercredi, 23 Mai, 2018

Contactez-nous

Presse francophone
Esther Favre-Félix
0485/57.78.01
efa@oxfamsol.be

Presse néerlandophone
Leen Speetjens
0484/10.17.87
lsp@oxfamsol.be

Suivez-nous

Globo
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à globo@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.