Arrivée des criquets pèlerins en Ouganda : Oxfam déploie 5 millions de dollars d’aide humanitaire dans la région

12/02/2020

Des essaims de criquets pèlerins ont été recensés dans deux districts du nord de l’Ouganda, après avoir traversé la Corne de l’Afrique. Le Kenya, l’Éthiopie et la Somalie ne parviennent pas à juguler l’invasion de criquets qui ravagent toujours la région, tandis que des essaims ont été repérés en Tanzanie et leur progression menace le Soudan ainsi que le Soudan du Sud. Selon Oxfam, cette invasion historique menace la sécurité alimentaire de l’Afrique de l’est. 

L'Éthiopie et la Somalie n'avaient pas vu d'essaims de criquets pèlerins d'une telle ampleur depuis 25 ans, et le Kenya n'avait pas eu à affronter une menace acridienne d'une telle force depuis 70 ans. De plus, il y a actuellement une nouvelle vague de reproduction. « La population est en train de céder à la panique et fait ce qu’elle peut pour éloigner les criquets », témoigne Gezahegn Gebrehana, directeur d’Oxfam Éthiopie.

Selon la FAO, si rien n’est fait, le nombre de criquets pourrait être multiplié par 500 d’ici le mois de juin. Oxfam alerte sur le fait que 22,8 millions de personnes se trouvent dans un état d’insécurité alimentaire grave ou aigüe dans ces 6 états à cause de plusieurs années consécutives sans précipitations pendant la saison des pluies et d’inondations d’une ampleur inhabituelle.

Le dérèglement climatique accentue les invasions de criquets

Ce phénomène est le dernier symptôme de la crise climatique : les insectes sont attirés par la végétation qui a poussé après les pluies inhabituellement violentes et les cyclones qui se sont abattus sur la région entre octobre et décembre dernier. Les criquets détruisent les pâturages, les prairies, et pourraient anéantir les récoltes de mars à juillet dans les zones sur lesquelles les essaims vont se poser.

« Nous dépendons étroitement du bétail pour notre survie. Sans fourrage pour le nourrir, nous risquons de perdre nos moyens de subsistance. Nous avons besoin d’aide d’urgence », affirme inquiet Mohammed Hassan Abdille, un éleveur de Bura Dhima dans l’est du Kenya.

La réponse humanitaire d’Oxfam

Oxfam intensifie ses activités humanitaires en Afrique de l’est et travaille en étroite collaboration avec ses partenaires actifs sur place et les communautés locales. L'objectif est de venir en aide à plus de 190.000 personnes parmi les plus vulnérables grâce à une aide financière d’urgence, du foin pour le bétail ainsi que des semences et la mise en place de structures de santé.

En Somalie, Oxfam et ses partenaires visent à atteindre 11.670 ménages parmi les personnes les plus vulnérables. Au Kenya, Oxfam travaille au sein de la plateforme humanitaire ASAL (Arid and Semi-Arid Land), qui compte des membres dans sept des treize provinces touchées et vise à aider 3.000 foyers dans la première phase des opérations, et 5.000 autres dans la seconde. En Éthiopie, Oxfam vise à atteindre 5.000 autres ménages avec une aide similaire.

Selon ses estimations, Oxfam aura besoin de plus de 5 millions de dollars pour mettre en place cette réponse. Les équipes d'Oxfam au Soudan du Sud et au Soudan se préparent également à faire face à une invasion de criquets pèlerins.

La FAO a évalué à 76 millions de dollars l'aide nécessaire afin de contrôler la propagation rapide des essaims ravageurs. Le montant promis actuellement atteint environ 18 millions de dollars. Oxfam appelle les donateurs à soutenir de toute urgence les efforts de lutte. "Le moment est venu de prendre des mesures décisives", a déclaré M. Gebrehana, directeur d’Oxfam l'Éthiopie.

 

Contact us

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Follow us

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.