Autorités belges : "Les collaborateurs d'Oxfam résolument attentifs à l'intégrité"

28/05/2018

La direction, les collaborateurs et les volontaires d’Oxfam-en-Belgique prennent profondément en compte l’intégrité dans leurs actions. C'est la conclusion d'un examen indépendant en matière d’intégrité, réalisé à la demande d'Alexander De Croo, ministre de la Coopération au développement.

Début février, les médias révélaient que des ex-collaborateurs de la branche britannique d'Oxfam avaient fait appel à des prostituées en Haïti en 2011, après le terrible tremblement de terre ayant touché le pays.

Ce scandale avait indignation et consternation au sein d'Oxfam. En plus des mesures déjà mises en place au fil des ans, nous avons donc établi un nouveau plan d'action international visant à prévenir et lutter contre les inconduites sexuelles au sein d'Oxfam.

Suite à la couverture de cette affaire par les médias, le ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo avait demandé que soit mené un examen indépendant des politiques d'intégrité d'Oxfam-en-Belgique.

Les résultats de cet examen sont désormais connus : la direction, les collaborateurs et les bénévoles d'Oxfam-en-Belgique sont résolument attentifs à l'intégrité dans leurs actions.

Intégrité morale et financière

L'examen concernait l'intégrité morale et financière au sein des trois organisations d'Oxfam-en-Belgique : Oxfam-Solidarité, Oxfam-Magasins du Monde et Oxfam Wereldwinkels. Des experts indépendants ont examiné la politique et les procédures en vigueur. Ils ont également interrogé les membres du personnel, les volontaires et une série de personnes clés des trois organisations.

Les conclusions

Les auteurs de l’enquête concluent tout d’abord que les trois organisations agissent avec un attachement profond à l’intégrité financière et morale.

Ils relèvent notamment l'existence :

  • d’un code d’intégrité – récemment révisé – s’appliquant à l’ensemble des travailleurs ;
  • de procédures et de screenings des organisations partenaires sur le terrain ;
  • d’un système d’examen par les pairs au sein du réseau des organisations Oxfam.

Les recommandations

Dans leur rapport, les experts formulent une série de recommandations visant à garantir un respect encore plus scrupuleux des règles en matière d’intégrité. Sont notamment évoquées :

  • la formalisation du code de conduite actuel par le Conseil d’administration ;
  • l'application du code de conduite actuel, non seulement pour les employé.e.s mais également pour les bénévoles des 3 Oxfams belges ;
  • la promotion plus franche de la procédure de lancement d’alerte existante.

"Une culture largement ancrée"

Eva Smets, directrice générale d'Oxfam-Solidarité, a rapidement réagi aux résultats de l'enquête :

« Nous sommes très satisfaits du rapport. Ce texte prouve qu’il règne au sein de notre organisation une culture d’intégrité morale et financière très largement ancrée et que nous méritons de conserver toute la confiance du public comme des autorités. »

Oxfam prend à cœur les bons conseils prodigués dans le rapport, et nous nous en servirons afin d'encore améliorer notre intégrité.

Une Charte d’intégrité pour le secteur

Oxfam-Solidariteit, Oxfam-Wereldwinkels et Oxfam-Magasins du Monde prennent également l’engagement de signer la nouvelle charte d’intégrité pour les ONG, annoncée aujourd’hui par le ministre de la Coopération au développement De Croo.

En signant cette charte, les ONG confirment l'intégrité et le respect comme étant des valeurs fondamentales ; et elles s'engagent à prendre 10 mesures concrètes pour appliquer une approche d'intégrité claire.