« Certains ne croient pas au virus Ébola »

30/05/2018

Les équipes d’Oxfam lancent une campagne d'information et de sensibilisation en province de l'Équateur, pour aider les populations à se protéger du virus Ébola.

L'épidémie qui a commencé à Bikoro, dans la province de l'Équateur, a déjà causé officiellement le décès de 25 personnes1. Le risque de propagation de l’épidémie dans les régions voisines est élevé, et la sensibilisation et l’hygiène sont cruciales pour l’endiguer.

Sensibiliser pour lutter contre la peur

« La plupart des membres des communautés comprennent la situation et suivent les conseils donnés mais nous entendons aussi que certains ne croient pas au virus Ébola. D’autres considèrent que les médicaments fournis ne servent à rien, ou ont peur de les prendre », explique Jose Barahona, directeur d'Oxfam en RDC. « Quelques cas de personnes quittant les hôpitaux et refusant les soins ont été signalés, ce qui pourrait avoir des conséquences dramatiques. Un certain nombre de pratiques telles que les enterrements des personnes décédées des suites de l’infection, par exemple, peuvent entrainer un grand risque de transmission après la mort. »

L’action d’Oxfam : sensibilisation et hygiène

Pour accroître la sensibilisation au virus Ébola, les équipes d’Oxfam vont de porte en porte pour informer le public, avec l’aide de relais au sein des communautés. À cela s’ajoutent des activités de sensibilisation de masse, y compris à travers des projections de films, des activités de théâtre participatif et une collaboration avec les stations de radio communautaires locales. Oxfam travaille également avec des influenceurs locaux tels que les chefs religieux et traditionnels.

En parallèle, Oxfam a déjà installé 106 points d'eau chlorée dans les hôpitaux, les centres de santé, les écoles et les ports. Ses équipes aident à désinfecter les maisons dans lesquelles des cas d'Ébola ont été détectés et fournissent également des kits de désinfection et des kits d'hygiène aux communautés.

Des besoins financiers toujours importants

D’ici à 6 mois, l’ONG Oxfam espère pouvoir atteindre plus de 35.000 personnes à Mbandaka et Bikoro. Elle estime avoir encore besoin d’un montant de 1,1 million de dollars pour pouvoir répondre aux besoins au cours des prochains mois.

Contactez-nous

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Leen Speetjens
0484/10.17.87
leen.speetjens@oxfam.org

Suivez-nous

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.