Climat : 3 dollars pour faire face au changement climatique ?

22/04/2016

Aujourd'hui, plus de 160 dirigeants participent à une cérémonie totalement inédite au siège de l'ONU à New York dans le but de réaffirmer leurs engagements à respecter les objectifs de l'Accord de Paris. Notre ministre de la Coopération au développement, Alexander de Croo est présent pour représenter la Belgique.

« La ratification des accords de Paris marquent un pas crucial vers un futur plus durable. Mais il reste énormément de chantier en cours concernant l’adaptation aux impacts déjà très concrets du changement climatique », explique Brigitte Gloire, responsable du plaidoyer Climat d’Oxfam-Solidarité. « Si l’on devait diviser aujourd’hui toute l’enveloppe destinée au financement de l’adaptation au changement climatique entre les 1,5 milliards de producteurs familiaux dans les pays en développement, chacun d’entre eux toucherait à peine 3$. »

La communauté internationale doit revoir ses objectifs à la hausse au plus vite pour ne pas se diriger vers une augmentation de 3°C de la température moyenne mondiale. En outre, les accords de Paris sont insuffisants pour financer l’adaptation au changement climatique. Pour rappel, même si l’on parvient à contenir l’augmentation de la température moyenne à 2°C, le coût de l’adaptation au changement climatique atteindra 500 milliards de dollars par an d’ici à 2050.

Rien pour cette année, Oxfam estime à 60 millions le nombre de personnes qui devront faire face à la faim, à la maladie ou au manque d’eau à cause d’El Niño. Ce phénomène météorologique entraine sécheresses, inondations et températures.

Brigitte Gloire d’insister :

« Le vent d’optimisme qui soufflait sur Paris ne doit pas faiblir. Et il est plus que temps pour nos responsables politiques de retrousser leurs manches. En effet, l'actuelle feuille de route Européenne bas carbone n'est pas en phase avec l’objectif de Paris. Elle doit donc être révisée et renforcée aussi vite que possible. C’est encore plus vrai pour la politique climatique belge qui n’a, semble-t-il, pas encore adopté les mesures nécessaires pour atteindre ses objectifs 2030. Voir aussi, à ce propos, les recommandations des ONG belges pour soutenir une transition juste et solidaire vers une économie zéro carbone et 100 % renouvelables. »

Les opportunités ne manqueront pas cette année pour stimuler l'action nationale et internationale climatique : la session de la CCNUCC à Bonn, la réunion du G20 à Hangzhou, et les négociations sur les changements climatiques internationales de la COP22 à Marrakech.

Thème: 

Contactez-nous

Presse francophone
Esther Favre-Félix
0485/57.78.01
efa@oxfamsol.be

Presse néerlandophone
Leen Speetjens
0484/10.17.87
lsp@oxfamsol.be

Suivez-nous

Globo
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à globo@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.