Conflit au Yémen : Oxfam et l’UE augmentent leur aide humanitaire à Hajjah

29/07/2019

La guerre qui frappe le Yémen depuis 2015 a créé "la pire crise humanitaire au monde" selon l’ONU : 24 millions de Yéménites ont un besoin urgent d’aide humanitaire. Avec l’appui financier de l’Union Européenne, d’Unicef, du PNUD et d’autres partenaires, Oxfam débute une intervention humanitaire de 15 mois, dans le gouvernorat de Hajjah, au nord-ouest du Yémen.

La guerre au Yémen s’est intensifiée à partir de 2015 et a produit la plus grande crise humanitaire au monde aujourd'hui. Le conflit en cours, associé à une économie exsangue et le difficile acheminement de l’aide humanitaire dans certaines zones du pays a entraîné une crise humanitaire prolongée, provoquant le déplacement de millions de personnes à l’intérieur du pays.

Une évaluation des besoins conduite par Oxfam en 2018 dans le district d’Abs, dans le gouvernorat de Hajjah avait conclu à des niveaux de malnutrition dangereux et une grande vulnérabilité aux maladies hydriques pour les 135.000 habitant.es de ce petit district du nord-ouest du pays. 

Depuis l'escalade des hostilités dans les gouvernorats de Hodeidah et de Hajjah en septembre 2018, Oxfam a observé une augmentation d'environ 560 % du nombre de personnes déplacées dans les districts d'Abs, d'Aslam et de Kuadinah, par rapport à la période précédente de 3 mois, et ce malgré les cessez-le-feu décrétés.

L’eau, un défi pour les déplacé.es

Concrètement, Oxfam va donner accès à de l’eau potable, réaliser des campagnes de chloration des réservoirs d’eau existants et distribuer des sachets réhydratants pour traiter les diarrhées, ainsi que des kits d’hygiène à 90.000 personnes déplacées et aux communautés d’accueil qui les soutiennent.

Selon Oxfam, 75 % des personnes déplacées dans le district d’Abs sont dans un besoin aigu. Alors qu'Oxfam a déjà construit plusieurs systèmes d'approvisionnement en eau dans cette zone, l'afflux continu de personnes déplacées nécessite une réponse à plus grande échelle.

« Nous prévoyons de fournir dans l’immédiat de l’eau par camions-citernes à 8.000 déplacé.es pendant 2 mois dans le district d’Abs. Ce sera un palliatif avant l’installation de sys tèmes d'approvisionnement en eau qui fonctionnent à l’énergie solaire et qui approvisionneront environ 10.500 foyers à moyen terme », témoigne Ugo Puccio, responsable des partenariats institutionnels chez Oxfam Belgique.

La Direction générale pour la protection civile et les opérations d'aide humanitaire européennes (ECHO) de la Commission européenne participe au financement de la réponse humanitaire d’Oxfam à Abs à hauteur de 1,5 millions d’euros. Cette intervention s’aligne sur les objectifs humanitaires d’ECHO et ceux d’Oxfam en 2019 et sur la stratégie de réponse intégrée au risque de famine (IFFR), Abs étant l’un de ses districts prioritaires.

Notes aux rédactions

  • Oxfam est présente au Yémen depuis plus de trente ans, collaborant avec les autorités gouvernementales, ainsi que des organisations de la société civile, pour améliorer les services de distribution d’eau et d’assainissement et les moyens de subsistance de milliers de personnes en situation de pauvreté.

 

Contact us

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Follow us

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.