Crise des réfugiés : à la recherche d’un peu d’humanité

07/09/2015

Aujourd’hui, plus de 60 millions de personnes dans le monde ont été forcées de quitter leur foyer. Ils fuient la guerre, les violences et la faim, en espérant sauver la vie de leur famille et offrir un avenir meilleur à leurs enfants.

Le monde fait face à une vaste crise de réfugiés. Une crise complexe qui requiert une approche tout aussi complexe : réfugiés, migrants économiques, demandeurs d’asile... Il faut cependant garder en tête que ce sont en premier lieu des hommes et des femmes qui ont le droit à la protection et une assistance digne et humaine.

L’Europe face à ses responsabilités

Sauver des vies et protéger les populations dans le besoin devraient être les priorités des politiques migratoires européennes. L’Europe a la responsabilité de protéger les personnes vulnérables et de respecter les droits et la dignité de tous ceux qui arrivent à ses portes. De nombreux gouvernements européens doivent repenser leurs politiques, basées sur l’exclusion et la dissuasion au lieu de l’assistance humanitaire. L’Europe doit offrir des chemins sûrs et légaux pour que les réfugiés et les migrants puissent y parvenir. Et les pays européens doivent accueillir chacun leur part équitable de réfugiés.

L’action multiple d’Oxfam

Oxfam vient en aide aux réfugiés et déplacés dans le monde entier : au sein des pays en crises (camps de déplacés internes), dans les pays frontaliers (camps de réfugiés et communautés d’accueil), et ici, en Europe.

A Bruxelles, dans le parc Maximilien, où s'est installé un campement de fortune pour des réfugiés face aux bureaux de l’Office des Étrangers, Oxfam organise la distribution de vêtements de seconde main déjà triés, issus de notre filière de seconde main. Nous allons ensuite trier l'ensemble des vêtements apportés sur place par des particuliers pour pouvoir les distribuer de manière organisée aux réfugiés. Des actions en coordination avec la ville de Bruxelles et d'autres organisations.

En Italie, Oxfam a un programme d’accueil, de formation et d’assistance administrative pour les réfugiés qui arrivent au terme de leur traversée de la Méditerranée. Nous y avons également installé un bus Oxfam, stationné près des centres d’accueil. Nos juristes et psychologues y sont à l’écoute des réfugiés traumatisés et les aident dans leurs démarches administratives et juridiques.

En Syrie, d’où proviennent une très grande partie de ces réfugiés, Oxfam travaille notamment dans le secteur de l’eau, par exemple en rétablissant les canalisations et les citernes détruites par les combats.

En Jordanie, un pays voisin qui accueille près de 630.000 réfugiés, nous apportons de l’eau potable (voir photo) et des installations sanitaires et des abris, notamment dans le camp géant de Zaatari, qui est grand comme la 4e ville du pays.

Au Liban, où aucune structure d’accueil officielle n’est installée malgré l’afflux de plus d’un million de réfugiés, nous procurons une aide financière à des familles syriennes vulnérables pour qu’elles puissent accéder à un logement décent. Nous travaillons également dans plusieurs endroits du pays afin d’améliorer l’accès des réfugiés à l’eau potable et aux installations sanitaires.

Vous pouvez aider

Tout le monde a le droit à une vie digne et sûre dans son propre pays. Mais quand c'est impossible et que certains doivent prendre la fuite, nous nous devons de les aider. Oxfam le fait, à la fois dans la région et aux portes de l'Europe. Mais nous avons besoin de votre aide.

Faites un don pour les réfugiés syriens

Vous pouvez aussi montrer votre solidarité avec les réfugiés qui sont arrivés ici en Belgique, en participant à la Marche citoyenne "Refugees Welcome" organisée le dimanche 27 septembre à Bruxelles ou encore en montrant votre solidarité à travers votre photo de profil sur les médias sociaux.