Cuba : 9 mois après la tornade, des civils toujours sous le choc

01/10/2019

Dans la nuit du 27 au 28 janvier dernier, une tornade ravageait La Havane, coûtant la vie à 6 personnes et en blessant 195 autres. Les dégâts occasionnés furent conséquents. Grâce au soutien financier de la Commission Européenne (ECHO) et de la ville de Bruxelles, et en collaboration avec nos partenaires sur place, Oxfam, HI et CARE ont pu apporter une aide d’urgence aux populations affectées.

Des besoins considérables

Les 5 municipalités les plus affectées comptabilisent pas moins de 532.000 personnes, soit plus d’un quart de la population de La Havane. 5.334 habitations ont été partiellement ou complétement détruites par la tornade. Le réseau de distribution d’eau fut aussi sévèrement endommagé, et de nombreux foyers se retrouvèrent sans électricité. Les besoins étaient donc énormes.

L’objectif dans un premier temps était de couvrir les besoins de première nécessité des habitant.e.s les plus touché.e.s. Garantir l’accès à l’eau potable, améliorer les conditions d’hygiène et aider à la reconstruction étaient les priorités principales. Oxfam a également porté une attention particulière aux personnes les plus vulnérables, les femmes, les enfants mais aussi les personnes à mobilité réduite.

Que font les équipes d’Oxfam sur le terrain ?

Oxfam et son partenaire cubain El Centro Oscar Romero ont tout d’abord distribué les effets suivants à destination de la population :

  • Des kits d’hygiène et des citernes pour stocker l’eau
  • Des biens de première nécessité tels que des couvertures, matelas et kits de cuisine
  • Des équipements spéciaux pour les personnes souffrant d’un handicap
  • Des kits d’outils pour faciliter la reconstruction

La tornade a aussi laissé des séquelles psychologiques durables auprès de la population. Amelia Duarte, une jeune mère célibataire raconte : « Retrouver la tranquillité d’esprit a été le défi le plus difficile pour moi. 6 mois plus tard, je rêve encore de la tornade ».

C’est pourquoi Oxfam a organisé des ateliers qui visent à réconforter les rescapé.e.s en leur permettant de partager leur expérience en présence de psychologues.

Agir, mais surtout prévenir

Oxfam a mis sur pieds des ateliers visant à atténuer les effets du stress post-traumatique des sinistré.e.s, dispensées par notre partenaire, le Centre Oscar Arnulfo Romero. L’atelier était particulièrement destiné aux femmes. Comme l’explique Ismaray, une mère de trois enfants du quartier populaire de Luyano, dont la maison a été soufflée par les vents : «La tornade a affecté tout le monde, mais encore plus les femmes. Heureusement, nous avons été transférées dans un refuge mais on s’y préoccupe constamment du bien-être de nos enfants : leur alimentation, s’assurer qu’ils sont en bonne santé, en sécurité, et tout cela hors de nos maisons ».

Contact us

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Follow us

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.