Cyclone Idai : Oxfam-Solidarité lance un appel à dons en Belgique

21/03/2019

Oxfam vise à venir en aide à au moins 500.000 personnes parmi les plus durement touchées par le cyclone Idai. En Belgique, Oxfam-Solidarité lance aujourd'hui un appel aux dons, afin de sauver le plus de vies possibles.

Rotafina Donco d'Oxfam au Mozambique déclarait ce matin : « Nos évaluations sur place indiquent que des milliers de personnes ont été forcées de quitter leur maison à la suite des inondations provoquées par le cyclone et se trouvent à l'heure actuelle dans des camps de transit où elles n'ont pas mangé depuis des jours. De nombreuses personnes attendent toujours d'être secourues et tentent de se réfugier sur les toits de leurs maisons, au sommet des arbres ou sur des flancs de montagnes. Le prix de la nourriture a augmenté de manière exponentielle ».

John Makina d'Oxfam au Malawi ajoute : « L'accès à l'eau potable et aux structures sanitaires est inexistant dans certaines zones du pays, les latrines et les réseaux d'égouts ont été dévastés ou inondés. Les gens sont donc obligés de faire leurs besoins dans les buissons, ce qui provoquera des maladies causées par de mauvaises conditions d'hygiène. »

Appel à dons en Belgique

Au vu de l’ampleur des besoins, Oxfam-Solidarité libère 92.000 euros de son fonds d’urgence et lance un appel à la générosité du public. Les dons sont les bienvenus sur le compte d’Oxfam-Solidarité : BE37 0000 0000 2828 avec en communication « IDAI » ou via www.oxfamsol.be/fr/idai

 

Les efforts d'Oxfam vont se concentrer autour de trois priorités :  l'assainissement, la santé et le rétablissement de conditions d'hygiène satisfaisantes, en s'assurant notamment que les personnes sur place ont accès à de l'eau potable et à de l'aide alimentaire. Oxfam se focalise particulièrement sur les personnes les plus vulnérables lors de catastrophes naturelles, notamment les femmes et les enfants.

Un cauchemar logistique

Pour l'heure, il est encore difficile d'estimer le nombre de morts et de personnes affectées mais il est certain que le chiffre de 2 millions de personnes touchées par le cyclone Idai va continuer d'évoluer dans les prochaines heures. Les pluies ne cessent pas et le niveau de l'eau continue d'augmenter dans certaines zones. La destruction de routes, de ponts et des installations de communication rendent certaines zones inaccessibles. Dépêcher des équipes de recherche et de sauvetage ainsi que de l'aide humanitaire reste impossible dans certaines zones. Des vents atteignant 170 km/h et des pluies torrentielles ont par exemple gravement touché le port de Beira au Mozambique où 90% du territoire est inondé et où les moyens de communication sont inexistants.

 

 

Pays: 

Contactez-nous

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Suivez-nous

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.