Cyclone Idai : Un mois après la catastrophe, des milliers de personnes isolées de toute forme d’aide

18/04/2019

Plus d’un mois après le passage du cyclone Idai, les équipes d’Oxfam et leurs partenaires au Mozambique trouvent encore des sinistrés dans des zones jusqu’à présent isolées, sans accès à l’aide humanitaire.

Cette semaine, des travailleurs humanitaires d’Oxfam ont effectué une mission de reconnaissance de 24 heures en voiture, à moto et par bateau afin d’atteindre des zones jusqu’alors isolées dans la province de Zambézie, au nord de Beira.

L’équipe de reconnaissance a découvert 2.000 personnes à Gentivo, totalement coupées du monde et qui avaient un besoin urgent d’assistance humanitaire. Oxfam estime que 4.000 autres sinistrés vivent dans des zones isolées, sans accès à de la nourriture et dépourvus de soins. Oxfam et d’autres ONG prévoient une opération de parachutage de vivres dans les prochains jours à Gentivo.

Dorothy Sang, responsable du plaidoyer humanitaire d’Oxfam témoigne depuis le Mozambique : « Nous savons qu’il y a encore beaucoup de personnes livrées à elles-mêmes. Plus nous avançons dans les recoins difficiles d’accès, plus nous découvrons des personnes qui ont besoin d’être secourues ».

Les cas de choléra explosent

Les équipes d’Oxfam et leurs partenaires sont déjà venus en aide à 50.000 personnes au Mozambique, en leur apportant de l’eau potable et des biens de première nécessité mais aussi en menant des campagne de sensibilisation sur les précautions à prendre pour se protéger du choléra.

Les cas de choléra se multiplient dans le pays, affectant 4.000 personnes à l’heure actuelle. Oxfam alerte sur le fait que 1,85 millions de personnes ont été frappées par le cyclone au Mozambique uniquement et que nombre d’entre eux vivent dans des zones insalubres, la situation risque donc de s’aggraver.

« Même un mois après le désastre, nos équipes ne cessent de revoir les besoins à la hausse. Les agences d’aide humanitaire ont besoin de moyens extraordinaires pour faire face à la situation. L’appel de fonds de 282 millions de dollars (250 millions d’euros) lancé par les Nations Unies pour financer sa réponse humanitaire urgente au Mozambique est loin d’être atteint. Seuls 60 millions de dollars (53 millions d’euros) ont été promis par les gouvernements jusqu’à présent. Si l’on ne fait pas plus rapidement, des milliers de personnes risquent de tomber dans l’oubli », déplore Dorothy Sang.

Pays: 

Contact us

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Follow us

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.