Ebola : mieux vaut prévenir…

23/10/2014

Oxfam lance un appel d’urgence en Belgique et dans d’autres pays afin d’endiguer la progression d’Ebola. L’organisation de développement espère rassembler 28 millions d’euros pour pouvoir distribuer de l’eau potable, des kits d’hygiène et organiser des campagnes à la radio. La prévention est la clé.

Ebola détruit des milliers de vie en Afrique de l’Ouest. Avec 9.000 contaminations et 4.500 morts, l’enjeu est énorme pour la communauté internationale. Pour le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée, le coût humain est très lourd, mais les dégâts à long terme seront eux aussi très importants. L’épidémie risque d’augmenter encore les inégalités structurelles, frappe l’économie locale de plein fouet, met l’enseignement et les soins de santé au point mort et renforce l’insécurité et les risques de conflits.      

Des soins de santé sont essentiels pour traiter les victimes, mais seule une prévention massive peut empêcher la propagation du virus. Le nombre de contaminations double tous les 20 jours. L’OMC évoque ainsi le chiffre de 10.000 nouveaux cas d’ici décembre. Endiguer une épidémie aussi fulgurante passe forcément par la prévention. Oxfam veut atteindre le plus vite possible les 4 millions de personnes au Liberia et en Sierra Leone qui sont les plus directement exposés aux risques de contamination.

Oxfam fournit de l’eau potable et du matériel d’hygiène (comme du savon et de l’eau de Javel) aux centres de traitement d’Ebola et aux centres communautaires de santé. Via des campagnes à la radio, des affiches et un système de SMS, nous sensibilisons les populations aux risques et les aidons à se protéger. Nous distribuons des combinaisons de protection aux travailleurs de santé ainsi qu’aux équipes chargées d’enterrer les victimes. Nous formons des travailleurs communautaires et nous aidons à construire de nouveaux centres de traitement. Nous avons également des programmes de prévention au Sénégal, en Gambie et en Guinée.

Pieter De Schepper, responsable de l’aide humanitaire chez Oxfam-Solidarité :

« Nous ne sommes certes pas des médecins, mais avec des programmes de prévention, nous pouvons bel et bien sauver des vies. Nous adaptons sans cesse notre approche à l’évolution de la situation et nous travaillons constamment en collaboration avec des ONG médicales et les populations locales. Cette épidémie d’Ebola est d’une ampleur jamais vue. Seules des mesures de prévention massive pourront endiguer cette épidémie. »

L’opération humanitaire d’Oxfam va durer 9 mois et va couter environ 28 millions d’euros. Afin de rassembler cet argent, Oxfam-Solidarité lance un appel de fonds en Belgique. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don au BE37 0000 0000 2828 avec en communication “9128 EBOLA” ou en ligne via notre site web (www.oxfamsol.be).

Photos du centre de quarantaine de Rokupa en Sierra Leone:

Contactez-nous

Presse francophone
Esther Favre-Félix
0485/57.78.01
efa@oxfamsol.be

Presse néerlandophone
Leen Speetjens
0484/10.17.87
lsp@oxfamsol.be

Suivez-nous

Globo
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à globo@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.