Garantir le droit à l’alimentation en Afrique australe malgré les changements climatiques

Ce rapport contient des recommandations d'Oxfam pour mettre fin à l'insécurité alimentaire dans le sud de l'Afrique.

En Afrique australe, la sécurité alimentaire se base sur une agriculture à petite échelle, effectuée principalement par les femmes. Or ce sont justement les petits agriculteurs qui sont les plus touchés par l’insécurité alimentaire, car ils se retrouvent régulièrement en manque de ressources ou qu’ils n’arrivent pas à produire ou à se procurer certaines denrées.

Les conséquences des changements climatiques aggravent la vulnérabilité des petits agriculteurs. Cela compromet encore davantage la sécurité alimentaire de l’ensemble de la région. Les états doivent parvenir à garantir l’accès aux ressources nécessaires pour produire ou se procurer des denrées nécessaires à leur survie – et par conséquent, celle de leur pays. Sinon, le changement climatique privera encore des millions de personnes du droit à l’alimentation dans la région.

Bien que de nombreux progrès ont bien été faits pour réduire la faim dans le monde, plus d’1 personne sur 4 souffre de la faim en Afrique subsaharienne. Il s’agit de la plus forte prévalence au monde (plus du double de la moyenne mondiale).

Le changement climatique n’est pas le seul facteur à l’origine de la faim et de l’insécurité alimentaire en Afrique australe. Mas le changement climatique aggrave grandement les déficits structurels, politiques et de gouvernance actuels.

Date de publication: 
24/11/2014
Download (499.59 Ko)
Thema: