Comment les inégalités en Europe s’aggravent-elles ?

Inégalités en Europe - statistique
09/09/2015

L'Europe est l'un des continents les plus prospères au monde. Et pourtant, 123 millions de personnes - 1 Européen sur 4 – vit au bord de la pauvreté ou de l’exclusion sociale. Comment est-ce possible?

1. Des coupes dans tous les secteurs

Depuis la crise financière, de nombreux gouvernements européens ont mis en place des politiques d'austérité. Les politiciens réduisent les budgets alloués aux services publics ou les privatisent, et ils  lancent des dérégulations du marché du travail.

Les conséquences sont considérables. En Irlande, par exemple, le budget alloué à la santé publique a diminué de 12% en 6 ans, ce qui a des conséquences sur la qualité des soins donnés.

  • La solution: investir dans les services publics comme la santé et l'éducation. C’est la meilleure manière de lutter contre la pauvreté et les inégalités à la racine du problème.

Lisez le rapport « Une Europe au service de la majorité, et non d'une élite »

2. Des systèmes fiscaux injustes

Utiliser un système d'impôt progressif (les personnes ayant des revenus plus élevés payent plus d’impôts) est une bonne manière de lutter contre les inégalités. La Suède est championne dans cette catégorie en Europe : en utilisant un système d’impôt progressif, elle est parvenue à réduire les inégalités de revenus de 53%.

Des systèmes fiscaux injustes peuvent jouer le jeu des inégalités. En Espagne par exemple, où la pression fiscale est très inégalement répartie. Pas moins de 90% des recettes fiscales y sont payées par les citoyens ordinaires, tandis que les impôts sur les grandes entreprises ne représentent que 2% des recettes fiscales totales.

  • La solution : faire en sorte que les multinationales paient leur juste part d'impôts

3. Petites manigances entre politiciens et riches

Les grandes entreprises et les riches particuliers sont mieux représentés dans les groupes consultatifs au niveau européen et ont plus d'argent pour convaincre les politiciens de leurs arguments.

En 2013, le secteur financier a dépensé pas moins de 120 millions d'euros pour faire du lobbying au niveau européen. Et ça marche : ce secteur travaille depuis des années pour empêcher une taxe sur les transactions financières de voir le jour en Europe –pourtant plus d'un million (!) de citoyens ont réclamé une telle taxe dans des pétitions.

  • La solution : faire en sorte que le processus décisionnel soit transparent pour tous les citoyens

4. Les femmes et les migrants, premières victimes

Les femmes sont plus à risque de tomber dans la pauvreté que les hommes, même si elles travaillent à temps plein. Les femmes européennes gagnent en moyenne 16% de moins que les hommes pour un travail similaire.

Les migrants eux aussi sont dans une situation particulièrement précaire. En Belgique, 40% des migrants risquent de tomber dans la pauvreté ou l'exclusion sociale.

  • La solution : assurer un salaire minimum décent et combler l'écart de revenu entre les femmes et les hommes

 

Thème: 

Union européenne

Cette publication a été réalisée avec le soutien de l'Union européenne. Le contenu de cette publication relève de la seule responsabilité d'Oxfam-Solidarité et ne reflète pas nécessairement le point de vue officiel de l’Union européenne.