Investir pour la Minorité : L'initiative pour la Santé en Afrique de la SFI

L'initiative pour la Santé en Afrique de la Société financière internationale (SFI) est en contradiction avec l'engagement du Groupe de la Banque mondiale, qui préconise une couverture santé équitable et universelle et une prospérité partagée.

La Société financière internationale (SFI) fait partie de la Banque Mondiale, qui octroie des prêts au secteur privé dans les pays en développement. L’initiative pour la Santé en Afrique de la SFI promeut une privatisation du secteur de la santé. 

Or ce rapport avance qu’il est très peu probable que cette initiative d'un milliard de dollars, qui promeut des soins de santé dispensés par le secteur privé, permette aux personnes pauvres d'obtenir de meilleurs résultats en matière de santé.

La SFI de ne parvient pas à mesurer l'impact de ce programme sur les personnes en situation de pauvreté, et ce manquement est inexcusable.  

Au lieu d'investir dans des solutions risquées du secteur privé, le Groupe de la Banque mondiale devrait privilégier le soutien aux gouvernements africains afin de développer les soins de santé publics, une manière éprouvée de :

  • sauver des millions de vie dans le monde,
  • réduire les inégalités, 
  • abolir les frais avancés par les patients, 
  • renforcer la capacité des gouvernements à réguler le secteur privé
Date de publication: 
10/09/2014
Download (243.3 Ko)