L’action d’Oxfam pour un accès vital à l’eau potable

Een jongen reikt naar het water in Dargalar, Azerbeidjan, in deze foto genomen in 2011. De 400 mensen in dit dorp hadden twee jaar lang geen drinkbaar water, tot Oxfam er een artesische waterput herstelde. (Oxfam/David Levene)
08/09/2017

On oublie parfois à quel point l’accès à l’eau relève du miracle. Que ce soit après une catastrophe naturelle, dans un camp de réfugiés ou encore pour pouvoir cultiver son champ en période de sécheresse : l’eau est vitale. C’est pourquoi l’accès à l’eau est au cœur de l’action d’Oxfam.

L'accès à l'eau en cas de catastrophe ou de conflit

Après un ouragan, un tremblement de terre ou dans une situation de conflit, chaque minute compte pour assurer l’accès à l’aide aux populations les plus touchées. Les ingénieurs d’Oxfam sont experts dans l’apport d’eau et de sanitaires à grande échelle en un temps record, ce qui leur permet de lutter efficacement contre la propagation des maladies. Comme par exemple ici, dans un camp en Ouganda, où plus d’un million de Sud-Soudanais se sont réfugiés à cause des violences qui faisaient rage dans leur pays :

De l’eau pour boire, abreuver son troupeau, cultiver son champ…

Hors des situations de crises, l’eau reste essentielle pour cultiver son champ, comme pour abreuver son bétail. Et elle est particulièrement vitale pour les petits producteurs qui ont besoin de la production de leur potager ou de leurs quelques chèvres pour survivre. Evelyn et les gens de son village au Kenya savent bien ce que c’est que de vivre dans une situation où l’eau se fait rare. Découvrez les solutions qu’ils ont mis en place dans ce film à 360° (n’oubliez pas de regader bien partout) :