Laos rampen en conflicten 4

Pour comprendre que Nathen est constamment sous l’eau, il suffit de jeter un oeil aux piliers en bois des habitations sur pilotis, qui sont minutieusement recouverts de tôles ondulées afin de se prémunir contre l’humidité. Madame Bouasy (53) arbore fièrement son plan catastrophe, un plan dististribué à chaque famille et qui définit noir sur blanc toutes les démarches à effectuer avant, pendant et après les inondations. On doit l’initiative de ce plan catastrophe à Oxfam et à son partenaire DDMC. “On y indique par exemple que les réserves des pousses de riz doivent être conservées séparément. En suivant ce conseil, nous avons pu les replanter malgré la dernière inondation. Au moins grâce à ça, on ne doit plus dire adieu à tout le produit de notre récolte.”

Partner: