Le conflit au Tigré provoque une famine

Hunger in Tigray
09/07/2021

Les combats dans la région du Tigré (Ethiopie), combinés à la pandémie, la sécheresse et des invasions récurrentes de criquets, ont des conséquences désastreuses pour la population civile. Plus de 5 millions de personnes – soit 90% de la population de cette région – ont urgemment besoin d’une aide humanitaire. 350.000 sont menacées par la famine.

Le conflit du Tigré a éclaté lorsque des groupes rebelles ont refusé le processus de centralisation entamé par le gouvernement éthiopien, et pris les armes face à l’armée régulière en novembre 2020. Face à la spirale de violence, des dizaines de milliers de personnes ont dû fuir leur habitation.

J'aide le Tigré

Une population déjà affaiblie par la sécheresse, les invasions de criquets et la pandémie

Fantu Gezay (nom d’emprunt) habitait Raya Azebo Woreda, un petit village du Tigré. Avant que le conflit n’éclate, elle vivait notamment du revenu de la location à des paysan.ne.s de deux hectares de terre en sa possession.

Fantu in front of her destroyed house - Tigray

« Les combats ont commencé juste au moment où les paysans allaient récolter le peu de céréales que les criquets-pèlerins n’avaient pas dévorés », explique Fantu. « Nous avons tous dû fuir et ce qui restait de teff et de maïs dans les champs a été détruit par la guerre. »

Fantu s’est réfugiée dans la montagne avec sa famille, sans eau ni nourriture. Quand elle a pu retourner dans son village, elle a retrouvé sa maison détruite et pillée. Son histoire est celle de milliers d’habitant.e.s du Tigré…

Que fait Oxfam au Tigré ?

Oxfam est présente en Éthiopie depuis les années 1970. Cet ancrage et les nombreux partenariats avec des organisations locales nous permettent de répondre à l’urgence en cours.

Nous déployons au Tigré et dans les régions voisine notre longue expérience en hygiène et en accès à l’eau et à la nourriture.
Concrètement, nous procédons à des distributions de colis alimentaire, d’eau potable et de kits d’hygiène.

Nous construisons aussi des équipements indispensables à la prévention des maladies, comme des latrines et autres installations sanitaires. Actuellement nous avons déjà aidé près de 60.000 personnes. Notre objectif est d’atteindre rapidement un total de 225.000 personnes.

Une situation humanitaire catastrophique qui s’aggrave encore

Dans la région du Tigré, les paysan.ne.s aussi ont dû fuir. Ils ont perdu leur récolte, leurs semences, leur bétail et leurs outils. Conséquence directe : la production de nourriture est quasiment à l’arrêt, et des centaines de milliers de personnes sont poussées vers la faim.

Plus de 350.000 personnes vivent désormais dans des conditions proches de la famine. C’est le chiffre le plus élevé atteint lors d’une crise humanitaire depuis la famine de 2011-2012 en Somalie . Et il devrait dépasser les 400.000 fin juillet si la situation ne s’améliore pas.

Soutenez notre action au Tigré :
Je fais un don maintenant


Dans son nouveau rapport « Le virus de la faim se propage », Oxfam analyse la manière dont les conflits, la COVID-19 et le changement climatique exacerbent la faim dans le monde, notamment dans la région du Tigré en Ethiopie. Le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde est six fois plus nombreux qu’avant le début de la pandémie. 11 personnes en meurent chaque minute, soit bien plus que de la COVID-19 . Avec ce rapport, nous appelons tous les gouvernements du monde à trouver des solutions en faveur de la paix et à investir massivement dans la protection sociale. Découvrez ici ce nouveau rapport.