Le défi pour la santé et l'accès aux médicaments

Pour la majorité des habitants de notre planète, avoir accès à des soins de santé de qualité à un prix abordable constitue encore un défi quotidien. En effet, environ 800 femmes meurent chaque jour de complications médicales évitables liées à la grossesse et à l’accouchement. Chaque année, 100 millions de personnes tombent dans la pauvreté suite à des dépenses de santé. Pourtant, le droit à la santé est inscrit dans la Déclaration universelle des Droits de l'Homme. 

L'accès à des soins de santé de qualité est un droit fondamental et non un luxe. Chaque personne devrait avoir accès aux soins de santé, quelle que soit sa situation financière. Tout le monde devrait pouvoir se rendre dans une clinique locale ou dans un hôpital. Malheureusement ce n'est pas le cas : prix élevés ou absence totale de médicaments, médicaments de mauvaise qualité, manque d'infrastructures ou de personnel médical qualifié etc.

Une couverture santé pour tous

Pour lutter contre cette injustice, Oxfam et ses partenaires mettent tout en œuvre pour que ce droit devienne réalité grâce à l’application de la couverture santé universelle. Une telle converture santé est le concept le plus efficace que la santé publique ait à proposer. Elle garantit à tout individu un accès aux soins de santé nécessaires, sans qu'il doive pour cela se mettre dans une situation financière difficile.

Améliorer la santé constitue aussi un élément fondamental du développement durable et de la lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales. En effet, être en bonne santé permet aux enfants de suivre plus facilement un enseignement et aux adultes d’être plus productifs et de contribuer plus activement à la vie familiale, communautaire et à l'activité économique.

La mise en place de cette couverture universelle nécessite, entre autres, l'existence d'un système national de santé publique qui soit solide et adapté aux besoins de la population. Les différentes politiques de santé nationales doivent également inclure un volet d'éducation à la santé et de prévention des maladies, et investir davantage dans le dépistage précoce des maladies et dans un meilleur suivi des patients.

Garantir un financement suffisant

Un autre élément essentiel est l'accessibilité des soins, et donc leur financement. Les gouvernements doivent prévoir des financements suffisants pour leurs politiques de santé afin que les usagers puissent y avoir recours sans pour autant s'exposer à des difficultés financières insurmontables. Il n'existe pas de modèle applicable globalement pour financer cette couverture universelle. Chaque pays devra trouver celui qui est le mieux adapté à sa situation.

Même en l’absence de solutions faciles, une manière efficace de mobiliser des ressources financières pour financer la santé est de mettre en place un système fiscal plus juste. Une action globale pour lutter contre l’évasion fiscale pourrait permettre aux pays en développement d’économiser près de 160 milliards de dollars par an – plus de 4 fois le budget santé de l’ensemble des pays d’Afrique sub-saharienne.