Le monde passe à l’action pour une fiscalité plus équitable

17/06/2015

Des organisations dans le monde entier s’engagent dans une semaine d'action pour un système fiscal plus équitable. Envie d’y participer ?

Partout dans le monde, des citoyens se mobilisent pour une semaine d'action du 16 au 23 juin. Car début juillet, un sommet important de l’ONU aura lieu en Ethiopie. Les politiciens vont y discuter du financement de la lutte contre la pauvreté et contre le changement climatique. Grace à votre soutien, la demande d’un système fiscal équitable a été mise à l’ordre du jour de ce sommet onusien.

Voulez-vous, vous aussi, une fiscalité équitable?

Partout dans le monde des actions sont en cours, et chez nous aussi. Voulez-vous aussi fiscalité équitable? Voici trois choses que vous pouvez faire :

Cette Semaine mondiale d'action est une initiative de l'Alliance Mondiale pour la Justice Fiscale, dont fait également partie Oxfam.

Une fiscalité équitable, pour quoi faire ?

Les multinationales utilisent allègrement des échappatoires pour éviter de payer leurs impôts. Une de ces astuces, c’est de placer leur argent dans des paradis fiscaux, où les grandes entreprises ne payent quasiment aucune taxes.

Mais il y a d'autres échappatoires possibles : Oxfam a récemment calculé qu’en 2010, les pays africains ont perdu pas moins de 11 milliards de dollars à cause d’une simple astuce utilisée par les entreprises.

De l’argent pour l'éducation et la santé

Il est nécessaire d’agir de toute urgence. Parce que la facture s’alourdit pour les pays en développement. Si on prend l’ensemble des pays en développement, c’est 100 milliards de dollars qui leur échappent chaque année à cause de l’évasion fiscale. Avec ces revenus des impôts sur les entreprises, les pays en développement pourraient investir dans les soins de santé, l’éducation et la protection sociale.

Les impôts, au niveau de l'ONU?

Ça ressemblerait à quoi, des règles fiscales justes pour les entreprises au niveau international? Les pays riches travaillent actuellement au sein de l’OCDE à des règles fiscales internationales, mais ils ne prennent pas suffisamment en compte les pays en développement.

Mais on peut changer les choses : avec une institution fiscale intergouvernementale au niveau des Nations unies, où tous les pays pourraient négocier sur un pied d'égalité. Ensemble, ils devraient mettre en place un système fiscal équitable et transparent, sans échappatoires pour les riches. Un système fiscal qui fonctionne pour tout le monde.

Thème: 

Union européenne

Cette publication a été réalisée avec le soutien de l'Union européenne. Le contenu de cette publication relève de la seule responsabilité d'Oxfam-Solidarité et ne reflète pas nécessairement le point de vue officiel de l’Union européenne.