Les défis pour le climat

Dans le monde, 1 personne sur 9 s’endort le ventre vide. Cette proportion risque d’augmenter davantage à cause du changement climatique. Cependant, si nous rendons notre système alimentaire plus équitable et plus durable, nous deviendrons plus résistants face au changement climatique.

Le changement climatique a une grande influence sur la faim dans le monde. C’est ce qui ressort clairement du dernier rapport de la Convention-cadre internationale des Nations unies. Les situations climatiques extrêmes, les sécheresses et les inondations sont de plus en plus fréquentes. Par conséquent, les agriculteurs du monde entier ont de plus en plus de difficultés à cultiver des aliments. Ils ne savent plus à quel moment ils doivent semer, planter et récolter.

Quelles conséquences ?

Les prix alimentaires grimpent en flèche. Les paysans ont aussi de plus en plus de mal à nourrir leurs propres familles. Si rien ne change, ce sont 50 millions de personnes supplémentaires qui risquent de souffrir de la faim en 2050 à cause du changement climatique.

Changer le cours des choses, c’est possible !

La faim n’est pas inévitable. Les gouvernements sont capables de s’armer contre les conséquences du changement climatique. Le Ghana, le Vietnam et le Malawi, par exemple, l’ont déjà fait. Ils mènent des recherches dans le domaine de l’agriculture, investissent dans des stations météorologiques et constituent un système de sécurité sociale pour leur population.

Ainsi, dans ces pays, le niveau de sécurité alimentaire est bien plus élevé que dans des pays aux revenus et risques climatiques comparables, comme le Nigéria, le Laos ou le Niger.

Et le secteur agricole ?

Les agriculteurs sont victimes du changement climatique. Cependant, le secteur agricole est en lui-même également une cause importante de changement climatique. L’agriculture est en effet responsable à elle seule d’un tiers de toutes les émissions de gaz à effet de serre. Les dix plus grandes industries alimentaires au monde émettent ensemble 50 % de gaz à effet de serre en plus que la Belgique.

En action !

Nous devons rendre notre système alimentaire plus durable et plus équitable. Et c’est possible !