Les inégalités nuisent gravement à la santé

 
Le nouveau rapport d’Oxfam est formel : le fossé entre pauvres et riches ne cesse de s’élargir. Les super-riches et les multinationales sont de moins en moins taxés, tandis que les dépenses pour les services publics comme les soins de santé sont rabotées en permanence.

Oxfam a étudié en détail les informations financières des 4 plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales (Johnson & Johnson, Pfizer, Abbott en Merck & Co), dans 20 pays différents. Oxfam est arrivée à la conclusion que ces sociétés évitent de payer des impôts à très large échelle. Oxfam a donc lancé une pétition afin d’exiger que Johnson & Johnson paye sa juste part d’impôts.

Le secteur pharmaceutique évite l’impôt à large échelle

Les entreprises pharmaceutiques utilisent les paradis fiscaux pour éviter de payer des impôts. Dans son rapport, Oxfam révèle notamment que :

  • Les 4 plus grandes entreprises pharmaceutiques éviteraient de payer des impôts à hauteur de 3,5 milliards €.
  • La firme Janssen Pharmaceutica (filiale belge de Johnson & Johnson) n’a payé que 1 à 2% d’impôts en Belgique entre 2013 et 2015. A l’époque, le taux d’imposition officiel des entreprises était de 33,99%.

Des médicaments beaucoup trop chers

Les entreprises pharmaceutiques fixent des prix trop élevés pour leurs produits. Par exemple, Janssen Pharmaceutica a développé un médicament contre la tuberculose. Il est vendu 708€ en Afrique du Sud, alors qu’une alternative générique pourrait l’être pour 41€.

Les victimes de l’évasion fiscale

Sont gens comme vous et moi… Aux Etats-Unis, en Belgique mais aussi au Vietnam, au Congo ou en Bolivie.

Quand les multinationales ne paient pas leur juste part d’impôts, les gouvernements disposent de moins de moyens financiers pour les services sociaux, comme les soins de santé, censés soutenir chacun d’entre nous.

Ensemble, exigeons que les super-riches et les multinationales payent leur juste part d’impôts. Les sommes ainsi libérées pourraient être investies dans le bien-être général, via des services publics comme les soins de santé ou l’éducation. Des services qui peuvent aider des millions de personnes à sortir de la pauvreté.

Exigeons une justice fiscale

Signez la pétition et demandez à Johnson & Johnson de ne plus pratiquer l’évasion fiscale, de rendre leurs médicaments accessibles à tout le monde et d’arrêter d’exercer un lobby auprès des décideurs politiques afin d’augmenter leurs profits. Nous, les clients, avons le pouvoir de les forcer à écouter nos exigences et à mettre fin à ces pratiques. Ensemble, luttons pour des impôts équitables, et un accès aux soins de santé pour toutes et tous.

 

 

Chers géants pharmaceutiques, cher Johnson & Johnson : payez vos impôts !

En évitant de payer des impôts, les plus grandes firmes pharmaceutiques au monde, y compris la vôtre, font en sorte que des milliards d’euros ne vont pas aux personnes dans le besoin. Les gouvernements pourraient utiliser cet argent pour payer des soins de santé, alors que dans beaucoup de pays, les personnes les plus pauvres ne peuvent pas payer le traitement de maladies parfaitement curables et de certains médicaments trop chers. Les femmes et les filles sont les premières victimes de l’évasion fiscale. Elles ont davantage besoin de soins de santé, et ce sont elles qui doivent abandonner leur travail et/ou leurs études pour s’occuper des membres malades de leur famille.

Personne ne devrait voir son enfant souffrir à cause d’un manque de soins médicaux ou choisir entre acheter de la nourriture ou des médicaments. En tant que citoyen et consommateur, je veux faire entendre ma voix. En signant cette pétition, je vous demande, en tant que firme pharmaceutique, de changer votre comportement et de commencer à payer votre juste part d’impôts. En tant que maison-mère de la branche belge Janssen Pharmaceutica, vous êtes une des plus grosses firmes pharmaceutiques au monde et vendez une grande partie des produits que nous connaissons et utilisons. Mais vous évitez de payer des impôts et influencez la politique fiscale de sorte que cela fonctionne autant que possible à votre avantage. Vos rapports financiers montrent d’ailleurs clairement que vous ne payez pas votre juste part d’impôts.

Je veux que vous, Johnson & Johnson, maison-mère de Janssen Pharmaceutica :

  • Commenciez à payer votre juste part d’impôts
  • Cessiez d’influencer la politique fiscale dans votre propre intérêt
  • Vous assuriez que vos médicaments soient abordables pour les personnes qui en ont besoin

De cette manière, votre entreprise peut participer à un monde où chacun a accès à des soins de santé de qualité.