Népal : « L'ampleur des dégâts est claire désormais »

19/05/2015

Cela fait trois semaines qu'un puissant séisme a ravagé le Népal. Oxfam a pu venir en aide à 100.000 personnes jusqu'ici.

Soutenez notre action d'urgence

Désormais, le nombre de victimes s'élève à 8.600 personnes mais il continue à augmenter.

  • Plus de 17.800 personnes sont gravement blessées.
  • Oxfam a pu venir en aide à 100.000 personnes jusqu'ici.
  • Dans les 6 premières semaines après le sésime, ce sont 400.000 personnes que nous pourrons aider.

Oxfam est donc sur place pour apporter de l'aide d'urgence. Un équipe d'Oxfam venue d'Inde travaille depuis Gorkha, l'un des districts les plus sévèrement touchés. Nisha Agrawal d'Oxfam Inde vient de rentrer du Népal et témoigne :

« Sur le chemin vers les territoires les plus reculés aux alentours de Gorkha, nous sommes passés par des villages de montagne qui étaient complètement détruits. Ici, l'ampleur des dégâts causés par les deux tremblements de terre est claire désormais. Les canalisations sont endommagées, les toilettes sont détruites et il n'y a plus d'école. Toute ressemblance avec des villages existants serait une coïncidence. »

Trois jours de marche

Notre collègue Lisa Rutherford était aussi dans la région mais au sud de la ville de Sankhu. « On dirait qu'une bombe est tombée ici. Les maisons se sont effondrées et on ne reconnait plus rien. Nous avons écouté les témoignages des survivants qui ont souvent perdu des proches. Un père, notamment, a marché trois jours pour retrouver sa femme et sa fille, qui heureusement étaient sauves. Une paysanne, aussi, qui était occupée à travailler dans son champ et qui a assisté, impuissante, à l'effondrment des maisons. Chacun a sa propre histoire à raconter mais tous ont un point commun : une vie brisée en mille morceaux. »

Nous avons besoin de votre aide plus que jamais.

Tentes, latrines et nourriture

Oxfam a fourni des tentes, des colis alimentaires, des kits d'hygiène et installé des latrines dans 7 districts parmi les plus touchés au Népal.

Oxfam travaille dans 7 districts parmi les plus touchés du Népal, entre autres à Sindhupalchok, Gorkha, Nuwakot, Dhading et dans la vallée de Katmandou.

Oxfam a :

  • fourni 6.854 tentes
  • distribué 8.509 kits d'hygiène
  • fourni 2.430 colis alimentaires
  • installé 419 latrines
  • mis des semences et de quoi nourir le bétail à disposition de 100 paysans à Sindhupalchok pour leur permettre de s'en sortir

Dormir dehors

Dans le village de Gorkha, Nisha Agrawal a rencontré un Népalais qui était parti travaillé au Qatar et qui est rentré à toute vitesse quand il a appris pour le séisme.

« Je n'ai plus de maison. ma famille et moi dormons dehors. Il me faudra à nouveau dix ans pour reconstruire ma maison. J'avais déjà investi tout ce que j'avais dans cette maison. Mais je ne peux pas abandonner ma famille et retourner travailler au Qatar. »

La course contre-la-montre pour prévenir les maladies

Des dizaines de milliers de personnes dorment encore dehors. En juin, la saison des pluies va commencer et les tentes de fortune ne tiendront pas. C'est pourquoi il faut absolument pouvoir fournir un toit, de l'eau propre et des installatons sanitaires pour contenir au maximum la propagation de maladies comme la diarhée, le choléra ou la grippe.

Vous pouvez nous aider : soutenez notre action d'urgence !