Népal: les guides de montagne apportent l'aide d'urgence

22/05/2015

Cela fait un mois précisément qu’un important tremblement de terre a ravagé le Népal. Oxfam travaille avec des guides et porteurs pour fournir de l’aide d’urgence jusqu’aux régions les plus reculées du pays.  

Il y a un mois pile, un important séisme ravageait le Népal.

Depuis lors, Oxfam a contribué en :

  •  apportant de l’aide à 150.000 personnes dans 7 des zones les plus touchées ;
  •  fournissant de l’eau potable, des abris d’urgence et de la nourriture (riz, huile, lentilles) aux personnes touchées.


Mais les chemins sont difficilement praticables et quelques villages déjà peu accessibles en temps normal sont totalement isolés depuis le séisme. Dans certaines zones très reculées, les gens n’ont toujours pas (ou pas assez) pu recevoir d’aide d’urgence.

Des chemins impraticables

Oxfam travaille avec des guides de montagne et des porteurs pour apporter l’aide d’urgence jusqu’aux endroits les plus reculés. C’est le cas de Gorkha, une des zones les plus touchées du Népal.

Près de 90% des habitations y sont détruites. Les villages sont complétement coupés du monde suite aux glissements de terrains, rendant les chemins pour s’y rendre impraticables.   

2,5 tonnes à pied

Les premiers guides et porteurs sont partis le 17 mai vers Laprak, un petit village situé à une hauteur de 2.700m. Ils y ont apporté des bâches et des kits d’hygiène, ce qui représente près 2,5 tonnes de matériel. Oxfam planifie de faire de même pour d’autres zones reculées le plus vite possible car la mousson approche et pourrait commencer n’importe quand dans les quatre semaines qui viennent. Il n’y a pas de temps à perdre. 

Des abris sécurisés

La priorité n°1 d’Oxfam aujourd’hui est de faire en sorte que les gens aient un abri sûr. Le Népal s’apprête à recevoir environ 80 % des pluies annuelles durant la mousson qui durera environ trois mois.

Oxfam fait partie du Consortium Belge pour les Situations d'Urgences 12-12.