Cyclone Idai en Afrique australe

Le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe ont été durement touchés les 14 et 15 mars par le cyclone Idai et les inondations qui ont suivi. Oxfam lance un appel à l'aide d'urgence pour venir en aide aux personnes touchées. 

Faites un don

Cyclone Idai: ce que fait Oxfam sur place

Oxfam est sur place et fournit déjà des comprimés de purification d'eau, des kits d'hygiène et de l'aide alimentaire.

Les pluies ne cessent pas et le niveau de l'eau continue donc d'augmenter. Routes, ponts, maisons, le cyclone a tout balayé sur son passage. Les moyens de communication sont coupés, ce qui complique l'action des secours, alors que comme l'a rappelé le président mozambicain Philippe Nyusi "plus de 100.000 personnes ont besoin d'aide alimentaire".

Les zones les plus touchées ne sont accessibles que par hélicoptère ou par bateau. Le port de Beira, la 4e ville du pays, est quasiment totalement inondée. On est face à la plus pire catastrophe naturelle de l'histoire du Mozambique.

Comment aider?

Faites un don

  • 35 permettent de distribuer des kits d'hygiène pour éviter la propagation des maladies 
  • 60 permettent d'apporter de l'eau potable à des familles qui ont tout perdu
  • 100 permettent d'installer des toilettes et des robinets pour ces familles vulnérables

Les équipes d'Oxfam apportent de l'aide d'urgence sur place

Au vu de l'ampleur des besoins au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe, Oxfam-Solidarité a lancé un appel aux dons ce jeudi 21 mars. Les secours qui ont été pris au dépourvu par l'ampleur des pluies qui ont suivi le cyclone Idai peinent à répondre aux besoins énormes. C'est pourquoi Oxfam a décidé de lancer d'urgence un appel aux dons.

Des centaines de milliers de personnes risquent d'être contaminées par le choléra. On note déjà des cas de choléra à Beira au Mozambique où les égouts ont contaminé les sources d'eau potable. 90% de la ville est toujours inondée et les habitants ont dû se réfugier sur le toît de leur maison, voire sur des arbres en attendant les secours par bateau ou par hélicoptère.

Les équipes partenaires d'Oxfam opèrent déjà dans les camps de déplacés au Malawi. Les équipes y distribuent:

  • des seaux qui rendent l'eau potable
  • des serviettes hygiéniques pour les femmes et les filles
  • des kits d'hygiène pour que les gens puissent se laver.

Des milliers de sinistrés restent à secourir

Au Mozambique, de nombreuses familles s'étaient réfugiées dans les écoles. Or, le gouvernement a annoncé sont intention de rouvrir les écoles qui ont été épargnées par les flots. Les sinistrés vont donc probablement être redirigés vers les camps de déplacés, ce qui va considérablement augmenter les besoins à l'intérieur des camps.

Les besoins en aide alimentaire sont aussi importants puisque le cyclone Idai a détruit des centaines de milliers de champs dans la région (près de 50.000 au Mozambique seulement).

Concrètement, les équipes :

  • distribuent des comprimés de purification d'eau, des seaux et des kits d'hygiène
  • apportent de l'aide alimentaire aux familles vulnérables
  • fournissent des abris d'urgence
  • distribuent des serviettes hygiéniques aux femmes et aux adolescentes
  • soutiennent les autorités publiques (réouverture d'écoles, évaluation des besoins)

Aidez-nous à les aider