Oxfam appelle à nommer immédiatement un nouvel envoyé personnel de l'ONU pour le Sahara occidental afin de relancer le processus de paix.

30/10/2020

Tout en saluant la décision prise aujourd'hui par le Conseil de sécurité de l’ONU de renouveler le mandat de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) pour une nouvelle période de 12 mois, Oxfam appelle la communauté internationale à mettre un terme aux souffrances de plus de 170 000 réfugié.e.s sahraoui.e.s en Algérie, après 45 ans de conflit et de déplacement.

Haissam Minkara, directeur d'Oxfam en Algérie, a déclaré : « Les réfugiés sahraouis ont enduré quatre décennies et demie d'exil et vivent toujours dans le désert algérien, l’un des plus inhospitaliers au monde. Ils dépendent presque entièrement de l'aide humanitaire pour survivre.

La pandémie de Covid-19 a encore aggravé la faim et la pauvreté chroniques dans les camps - en avril 2020, Oxfam et d'autres agences ont lancé un appel conjoint demandant 14 millions de dollars pour répondre aux besoins immédiats des réfugiés sahraouis qui subissent eux aussi l’impact massif de la pandémie. Six mois plus tard, cet appel n'est financé qu'à hauteur de 60 %. Entre-temps, le nombre de ménages capables de se nourrir sainement est passé d'un maigre 44 % en décembre 2019 à un taux terriblement faible de 23 %. Malgré cela, la communauté internationale ne semble pas considérer la résolution de ce conflit comme une priorité.

Oxfam appelle à la nomination immédiate d'un nouvel envoyé personnel des Nations unies pour le Sahara occidental afin de relancer le processus de paix sans plus tarder. Après 18 mois sans envoyé, l'élan positif insufflé par l'ancien envoyé personnel de l’ONU, Horst Koehler, pour une solution politique au conflit est retombé, et le sentiment de frustration et d'abandon au sein des camps de réfugiés sahraouis continue de croître.

Le mois d’octobre marque le 45e anniversaire du début de la crise au Sahara occidental. Il devrait rappeler à la communauté internationale que si elle ne recherche pas activement des solutions pour une paix et une sécurité durables, les réfugiés sahraouis continueront de souffrir de la faim et d’une pauvreté croissantes, et ce dans le déni de leurs droits fondamentaux. Le peuple sahraoui attend depuis 45 ans, il est grand temps que la communauté internationale prenne des mesures pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l'autodétermination conformément au droit international ».

Notes aux redactions

  • Depuis 1975, l'Algérie accueillie une grande partie de la population sahraouie dans des camps de réfugiés près de la ville de Tindouf, dont la majorité est dépendante de l'aide humanitaire pour subvenir à ses besoins fondamentaux tels que l'accès à la nourriture, à l'eau et un logement.
  • Les camps sont situés dans un environnement particulièrement aride, avec des températures atteignant jusqu'à 55 degrés Celsius en juillet et en août. La région est frappée par de fréquentes tempêtes de sable, subit une sécheresse constante et des pluies torrentielles rares mais dévastatrices. Enfin, les réfugié.e.s souffrent d'une insécurité alimentaire chronique et de malnutrition et sont rarement auto-suffisants.
  • Oxfam est active dans les camps depuis 1975 et, au fil des ans, notre travail a évolué, passant de l'aide d'urgence à la fourniture d'un soutien humanitaire multiforme et à des activités de résilience et de renforcement des capacités des réfugiés.
  • Pour plus d’informations concernant le travail d’Oxfam dans les camps sahraouis, veuillez consulter : https://www.oxfam.org/fr/decouvrir/pays/algerie
  • Pour en savoir plus sur l’insécurité alimentaire dans les camps, veuillez consulter cet article publié par Oxfam Algérie.

Contact us

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Follow us

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.