Oxfam apporte les premiers secours au Népal aujourd’hui

27/04/2015

C’est aujourd’hui qu’Oxfam peut commencer à apporter de l’aide d’urgence auprès des victimes du terrible tremblement de terre au Népal. La branche belge d’Oxfam a dégagé sans attendre 50.000 euros pour pouvoir lancer son action et appelle la population belge à soutenir d’urgence les victimes.

Tout est en place pour pouvoir apporter des installations d’approvisionnement en eau potable et des équipements sanitaires à des milliers de personnes. Quelque 30.000 personnes se sont réfugiées dans 16 camps de secours mis sur pied par les autorités locales. Par peur des répliques, ils ne veulent pas encore rentrer chez eux.

Cecilia Keizer, directrice d’Oxfam au Népal :

« Il continue à y avoir des répliques du séisme. La dernière en date, hier soir encore, atteignait 6,8 sur l’échelle de Richter. Des milliers de personnes ont encore dormi dans les rues cette nuit. »

Les répliques du séisme et l’endommagement des routes rendent l’accès aux villages très compliqués. Les lignes téléphoniques sont coupées et les réseaux électriques et hydrauliques sont gravement endommagés. Entretemps le nombre de morts continue à augmenter. Les besoins en eau potable, en installations sanitaires et en nourriture sont énormes et urgents, c’est pourquoi Oxfam va se concentrer sur ces éléments.

« Nous avons déjà réussi à venir en aide aux habitants de Katmandou mais la tâche s’annonce très compliquée pour une aide à grande échelle tant les routes sont endommagées. Beaucoup de nos collaborateurs sur place n’ont pas encore eu de nouvelles de leurs partenaires ou de leur famille. Pour l’instant, le nombre de morts tient essentiellement compte des victimes dans la vallée de Katmandou. Mais je crains que ce ne soit juste la partie visible de l’iceberg. »

Sur les 16 camps d’accueil de la vallée de Katmandou, 9 sont à Katmandou même, 4 à Latipur et 3 à Bhaktapur. En coordination avec l’Unicef, Oxfam commence aujourd’hui la construction d’installations sanitaires à Tudikhel (Bhacktapur). De quoi atteindre 1.500 à 2.000 personnes pour cette seule région.

Pieter De Schepper, coordinateur humanitaire d’Oxfam-Solidarité à Bruxelles :

« Nous allons d’abord faire en sorte de subvenir aux besoins les plus urgents des victimes et faire en sorte d’empêcher l’apparition de maladies, via la mise à disposition d’eau propre et potable et d’installations sanitaires. Des centaines de milliers de personnes en ont besoin urgemment. De nombreuses personnes ont été contraintes de dormir dehors, sans nourriture, sans eau et sans toit. »

Oxfam organise ces opérations d’urgence depuis l’Inde, la Thaïlande et le Royaume Uni. Une équipe d’experts est sur place pour mettre en œuvre les actions d’urgence liées à l’eau, aux installations sanitaires et à l’approvisionnement en nourriture.

Oxfam-Solidarité dégage immédiatement 50.000 euros pour son action d’aide d’urgence et lance un appel aux Belges afin qu’ils soutiennent les victimes du séisme via www.oxfamsol.be ou par virement sur le compte BE37 0000 0000 2828 avec la communication 9150.
 

Contact us

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Follow us

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.