Oxfam Trailwalker 2018

20/08/2018

Plus que quelques jours avant le départ de la 11e édition d’Oxfam Trailwalker. Ce défi d’équipe hors du commun, ce sont 100 km dans les Hautes Fagnes à parcourir en équipe de 4 et en 30 heures maximum. Pour les 804 marcheuses et marcheurs, le départ sonnera ce samedi 25 août à 10h. L’argent récolté par les équipes sert à financer des projets d’Oxfam-Solidarité dans le monde entier.

L’édition 2018 en quelques chiffres :

  • 201 équipes, soit 804 marcheuses et marcheurs.
  • Plus de 284.651 euros récoltés; pour pouvoir participer, chaque équipe doit récolter au minimum 1.500 euros. Le pari est plus que réussi car elles ont réussi à rassembler toutes ensemble plus de 284.651 euros pour soutenir les projets Oxfam à travers le monde.
  • 80.400 km : si tous les participants atteignent la ligne d’arrivée, ils auront parcouru tous ensemble plus de 80.400 km soit plus de 2 fois le tour de la terre.
  • Plus de 350 bénévoles (checkpoint, sécurisation du parcours, ravitaillement…).
  • Des milliers de visiteurs (famille, amis, collègues…) qui viendront encourager les participants.

Un parcours plus technique

Si le parcours de l’Oxfam Trailwalker sillonne chaque année la belle région des Hautes Fagnes, il prendra cette fois-ci le sens inverse de sa direction habituelle. Il partira donc d’Eupen (Kettenis) pour arriver à Bütgenbach (Worriken). La conséquence ? Plus de variété pour les marcheurs vétérans mais aussi plus de difficulté technique. En effet l’ensemble du parcours comprendra une plus grande proportion de dénivelé positif et les 15 derniers kilomètres du parcours seront plus ardus. De quoi corser encore un peu plus le challenge !

Diversité et inclusion avec les « Special Olympics »

Les Special Olympics, une association qui favorise l’intégration sociale des personnes ayant un handicap mental par le sport participera au défi avec un athlète des Special Olympics sur les 17 derniers kilomètres du parcours.

Marcher aussi pour lutter contre les inégalités

Pour cette édition 2018, la campagne d’Oxfam contre les inégalités extrêmes sera mise à l’honneur. Chaque année, les pays en développement voient en effet s’envoler 100 milliards de dollars de recettes fiscales. Tout cet argent pourrait servir à améliorer la vie de leurs habitants. Les femmes, qui ont déjà moins d’accès au pouvoir et aux moyens financiers que les hommes, sont les premières touchées par cette injustice. En pratique, des animations participatives de sensibilisation à la thématique ponctueront le parcours.