Edilza Duarte

Edilza Duarte a 24 ans et est maman de deux enfants. Avec son mari et ses enfants de 6 et 4 ans, elle habite dans un petit village à la frontière entre le Brésil et le Paraguay. Grâce à une pétition d’Oxfam, elle peut espérer récupérer sa terre. 

La famille d’Edilza fait partie des Guarani-Kaiowá, une communauté indigène qui se bat depuis des dizaines d'années pour préserver ses terres. De grandes entreprises accaparent de plus en plus de terres pour leurs plantations de canne à sucre. Ceci réduit leur terrain de chasse et de pêche. Et en plus, les entreprises répandent des pesticides à partir d'avions, ce qui rend beaucoup d'enfants de la communauté malades.

Beaucoup de sucre provenant de ces plantations est vendu par l'entreprise américaine Bunge à Coca-Cola notamment. En automne 2013, Oxfam a lancé une campagne pour que Coca-Cola prenne ses responsabilités. La multinationale a écouté et a décidé de complètement changer son approche. Grâce aux 272.000 personnes qui ont signé la pétition dans le monde entier, Edilza peut espérer qu'elle et les autres villageois récupéreront rapidement leurs terres. Voici une preuve que le pouvoir du peuple peut faire une énorme différence dans la lutte contre la pauvreté.

Envie de nous rejoindre ?

Plus d’infos sur: Accaparements de terre, Alimentation et agriculture