L’approche d’Oxfam

Oxfam Belgique fait partie d’un réseau divers et mondial. Nous accordons la même importance à notre manière de travailler qu’aux sujets sur lesquels nous travaillons. C’est pourquoi un certain nombre de principes clés guident notre approche.

Nous sommes un mouvement

Oxfam België/Belgique lutte contre les inégalités et pour la justice économique en tant que mouvement de bénévoles activement engagé.e.s, de supporters et de citoyen.ne.s qui travaillent ensemble au changement social auquel nous aspirons ici et dans le monde entier.

La force de notre mouvement réside non seulement dans la somme des engagements individuels de nos membres, mais aussi dans la possibilité de faire entendre leur voix et de contribuer ainsi à la politique et au fonctionnement de l’organisation. La promotion de la diversité et de l’inclusion est d’une importance capitale pour nous.

Nous luttons contre les inégalités et pour la justice économique

Des centaines de millions de personnes vivent dans l’extrême pauvreté, tandis qu’au sommet, une très petite minorité accumule d’énormes richesses. Cette inégalité croissante sape la lutte contre la pauvreté et est une conséquence des décisions politiques.

La politique consistant à privilégier de plus en plus les individus déjà extrêmement riches et les multinationales affecte les personnes les plus pauvres, et en particulier les femmes et les filles. Oxfam Belgique aspire à une économie où le progrès, la solidarité et la justice vont de pair.

Une économie dans laquelle la plus-value créée est d’emblée durable, et partagée plus équitablement entre toutes et tous. Nous voulons atteindre cette justice économique en veillant à ce que le commerce (mondial) et le système fiscal acquièrent une honnêteté structurelle. De cette manière, chaque personne a la possibilité de vivre une vie digne.

Nous joignons le geste à la parole

Oxfam Belgique est solidement ancrée dans la pratique. Nous analysons et informons, mais nous travaillons aussi sur des solutions concrètes que nous appliquons nous-mêmes. Par le biais de la mise en œuvre et de la promotion d’un commerce équitable et durable, et par le renforcement de l’économie circulaire et sociale, nous joignons le geste à la parole et proposons des solutions alternatives concrètes pour remplacer, entre autres, les chaînes alimentaires et textiles inéquitables. Nous nous positionnons ainsi comme un organisation crédible dans le changement que nous nous efforçons d’atteindre.

Nous respectons les limites de notre planète

Les inégalités et la crise climatique sont étroitement liées. La crise climatique est la conséquence d’un modèle économique qui ne place ni l’humain ni la planète au cœur de ses préoccupations. Et ce sont les populations les plus pauvres qui en subissent les plus lourdes conséquences. Pourtant, les communautés démunies sont aussi les moins responsables de la crise climatique.

Pour que la justice économique règne, nous devons évoluer à l’intérieur de frontières sociales fondées sur les droits humains universels et les limites écologiques de notre planète. C’est la seule manière de veiller à la fois aux besoins élémentaires et aux droits fondamentaux de chacun, sans aller au-delà de ce que la planète peut supporter. C’est pourquoi nous plaçons encore plus l’urgence et l’ampleur de la crise climatique au cœur de notre approche.

Nous partons des droits fondamentaux

Pour Oxfam Belgique, une vie digne est une question de droits. Nous plaidons pour un monde dans lequel les personnes ont une influence sur les décisions qui déterminent leur vie. Un monde où chacun peut exercer pleinement ses droits.

Nous défendons la liberté d’association, de réunion et le droit de participation à la vie politique de tout un chacun dans son propre pays, et nous nous opposons à la réduction de l’espace civil de participation des ligues et initiatives citoyennes au processus décisionnel.

Nous nous fondons sur la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Nous nous attaquons aux fondements du système

Le commerce, l’agriculture, la production et la distribution, les impôts… sont façonnés par les interactions entre les institutions formelles et informelles, les personnes et leurs comportements, les règles écrites et non écrites, les facteurs sociaux et politiques. En d’autres termes, nous sommes confrontés à des systèmes complexes.

Le système actuel est structurellement injuste, et il cause et renforce les inégalités. Il conduit à l’exploitation des communautés paysannes et ouvrières, à des dommages environnementaux, à la violation des droits de l’homme et du travail, à une consommation peu durable, à la concentration du pouvoir aux mains des multinationales, et à la perte de participation des citoyen.ne.s. Si nous visons le changement structurel du système, nous devons découvrir comment changer tous ces (sous-)systèmes, afin qu’ils réduisent les inégalités et puissent mener à la justice économique.

Oxfam Belgique examine l’interaction de divers facteurs et recherche des leviers qui agissent sur les différentes parties d’un système afin de modifier son cours.

Les femmes et les filles sont au coeur de notre lutte

Les inégalités entre les genres, les niveaux de pouvoir et les revenus se renforcent mutuellement. Le modèle politique et économique actuel engendre et perpétue l’exploitation, l’oppression et la violence fondées sur le genre. Pour l’appréhender de manière structurelle, nous plaçons les femmes et les filles, qui sont les premières et les plus grandes victimes de cette inégalité, au cœur de notre lutte.

Oxfam International fonde son plan stratégique 2021-2030 sur des principes féministes. Oxfam Belgique souhaite également étendre ces principes à tous les rouages de son fonctionnement. Ainsi, nous collaborons avec des femmes ou des organisations féministes qui luttent à leur manière pour un changement systémique.

Nous donnons une voix aux groupes de femmes, aux petites agricultrices et aux femmes dotées d’un esprit d’entreprise, afin qu’elles puissent participer aux décisions qui les touchent. En cas de catastrophe humanitaire, nous veillons également à ce que les femmes soient entendues et reçoivent un rôle actif à jouer dans la réponse. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour éradiquer la violence faite aux femmes.

Nous unissons nos forces au sein d'un réseau mondial d'influence

Notre force réside dans le fait que nous pouvons appréhender les défis à l’échelon international. Nous faisons partie d’un réseau de 20 organisations Oxfam, de plus de 70 programmes nationaux Oxfam et de 3 500 partenaires locaux. Nous participons aussi activement à un grand nombre de réseaux, plates-formes, alliances et autres collaborations. Nous coopérons avec d’autres organisations belges, européennes et internationales. Nous influençons les politiques au niveau local, national, européen et mondial. Cela nous permet de nous attaquer simultanément aux causes profondes de la pauvreté et de l’inégalité à différents niveaux, et d’obtenir ainsi un impact plus important.

Par son influence, Oxfam Belgique veut jouer encore plus le rôle d’agent de liaison et mettre en contact les mouvements sociaux et les militants au niveau national et international. De cette manière, nous voulons renforcer les partenaires et les alliances dans la lutte pour un système politique et économique plus équitable.

Plaidoyer politique, sensibilisation et mobilisation

Influencer les relations de pouvoir, les réglementations, les normes et les attitudes est au cœur de la théorie du changement d’Oxfam. En influençant les politiques et le monde des entreprises, nous essayons de convaincre les décideur.euse.s à différents niveaux de prendre des mesures contre les inégalités et pour la justice économique.

Dans le cadre de nos activités publiques, nous appelons non seulement à soutenir la lutte d’Oxfam en tant que bénévole, donateur.rice, militant.e, client.e, enseignant.e ou étudiant.e, mais nous invitons aussi ces groupes à devenir eux-mêmes acteur.rice.s pour la justice économique.