Que fait Oxfam au Guatemala?

Au Guatemala, Oxfam et ses partenaires travaillent à la création d'un état de droit social où les droits des femmes, des communautés indigènes et des petits paysans sont respectés. Cela suppose d'autres rapports de force ainsi qu’une participation et prise de décision égale pour les hommes et les femmes. Oxfam renforce et encourage les mouvements sociaux afin qu’ils puissent dialoguer avec les institutions gouvernementales. 

La violence contre les femmes freine le développement

Œuvrer en faveur de l'égalité des droits entre hommes et femmes n'est possible que si la position des femmes est renforcée et qu'elles prennent connaissance de leurs droits. Ce n'est qu’à partir de ce moment-là qu'elles pourront exercer leur influence auprès des autorités. Il faut également se battre pour faire changer les mentalités afin que la société s’insurge contre la violence envers les femmes, en particulier envers les femmes indigènes et celles qui vivent en milieu rural, qui subissent une double voire une triple discrimination. 

Oxfam et ses organisations partenaires encouragent tant les femmes que les populations indigènes à faire valoir leurs droits. Nous organisons des formations et développons les outils nécessaires. Nous travaillons par exemple à la création d'images par le biais de différentes techniques créatives. Nous encourageons également le dialogue et la coordination entre les différentes organisations à l'échelle nationale et régionale, afin  que leurs activités de plaidoyer aient plus d’impact. Partager ses idées et ses expériences peut aussi apporter une réelle plus-value en matière de techniques de négociation, de travail médiatique et de communication, de conduite de litiges juridiques et pour le renforcement des organisations en général.

Cela permet aussi d’accorder l'attention nécessaire à la réflexion, à l'étude et à l'analyse du point de vue des indigènes sur la violence faite aux femmes. Comment limiter cette violence dans le cadre de leurs traditions et de leurs valeurs ? Quelle stratégie spécifique pourrait aider les femmes à mieux défendre leur droit à vivre sans violence ? Comment veiller à ce que les jeunes femmes soient bien informées, contribuent aux réflexions et soient inclues dans les concertations ?

Economie rurale et ressources naturelles

Nous aspirons à ce que les communautés indigènes, les populations rurales et en particulier les femmes puissent prendre part aux processus décisionnels en matière de ressources naturelles, d'utilisation de la terre et de production agricole. Ces ressources jouent en effet un rôle important dans le développement économique et la sécurité alimentaire de l'ensemble de la population.

C'est pourquoi Oxfam et ses partenaires se concentrent sur deux problématiques : l'exploitation minière et la monoculture. Les exploitations minières ont souvent lieu en dépit des intérêts de l'agriculture durable et ne tiennent pas assez compte des droits des populations concernées. L'industrie agricole destinée à l'exportation est une fausse solution à la pauvreté et aux pénuries alimentaires. Nous soutenons un autre modèle d'agriculture, basé sur la durabilité, le commerce équitable, le respect de l'environnement et un salaire équitable pour les paysans.

Oxfam encourage ses partenaires à collaborer plus étroitement et sur base d'objectifs communs afin que l'ensemble de la population puisse bénéficier du développement rural. Ensemble, nous faisons pression pour que les communautés concernées par les exploitations minières soient suffisamment informées pour évaluer les actions menées et les pratiques de l'industrie. En se concertant et en collaborant ensemble, les organisations peuvent exiger davantage d'enquêtes publiques dans le domaine de l'agriculture et faire pression pour mener des stratégies plus efficaces qui reconnaissent leur rôle dans la chaîne alimentaire. Cela leur permettra à terme d'améliorer le pouvoir d'achat des petits producteurs et des femmes indigènes.

Préparés au changement climatique et aux catastrophes naturelles

Les autorités doivent veiller à ce que les communautés les plus défavorisées soient en mesure de se prémunir contre le changement climatique et d’assurer leurs moyens de subsistance. Oxfam soutient des organisations et communautés locales à travers des formations leur permettant de mieux se préparer aux catastrophes. Toutefois, les autorités doivent fournir les moyens nécessaires et faire appel à la population lors de l'élaboration et de la gestion des plans catastrophes. 

Nous nous démenons avec nos partenaires pour parvenir à des changements structurels à long terme en matière de prévention et de préparation aux catastrophes. Institutions et services publics doivent réagir plus rapidement et de manière mieux coordonnée afin de préserver le droit à la vie des populations vulnérables.