Que fait Oxfam au Laos ?

En matière de justice économique, Oxfam a pour objectif d'améliorer l'accès à la terre, aux forêts et à l’eau pour les communautés rurales, afin qu'elles puissent assurer leurs moyens de subsistance de façon durable. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire d'augmenter la portée de la voix des femmes et des hommes des communautés rurales dans les processus décisionnels relatifs à la gestion des ressources naturelles et à la sécurité alimentaire.

Créer un futur pour les petits paysans et les femmes

Les petits paysans laotiens jouent un rôle crucial pour l'alimentation de leurs familles mais aussi du pays tout entier, dans la protection de l'environnement et dans la préservation de la biodiversité. Pour valoriser leur rôle sociétal et assurer leur accès aux ressources essentielles, nous appuyons diverses initiatives en milieu rural, en partenariat avec le ministère de l'Agriculture, des instituts de recherche, d'éducation, des associations laotiennes et des groupements d'agriculteurs. En pratique, ces activités recouvrent, parmi bien d'autres, la sélection et le croisement de semences pour améliorer les rendements agricoles ou encore des actions de sensibilisation à la biodiversité.

Au Laos, un nombre important de femmes sont victimes de violences domestiques, conséquences de discriminations sociales, économiques et politiques. Afin d'aider à mettre fin à ces violences et d'appuyer l’émancipation de ces femmes, nous collaborons avec des organisations qui œuvrent pour que les femmes puissent travailler aux côtés des hommes à la réduction de la pauvreté et qu'elles puissent profiter des opportunités de développement. Une première étape importante sera l'ouverture du gouvernement à cette thématique, qu'il considère encore comme problématique à aborder.

Préparés face aux catastrophes

En collaboration avec l'Office national de Gestion des Catastrophes, nous formons les autorités locales et des volontaires issus des communautés locales afin qu'ils soient en mesure de faire face aux inondations, sécheresses et autres catastrophes lorsqu’elles surviennent. Nos projets incluent des formations sur les techniques adaptées comme la diversification agricole, la gestion de l'eau, etc. et la fourniture d'équipement vital dans les situations d'urgence comme des bateaux, des systèmes d'alerte précoce ou des kits de premiers soins. Concrètement, des comités sont constitués dans les villages, dont la tâche est d'élaborer des plans d'action pour pouvoir réagir rapidement en cas de catastrophe. Des nouvelles techniques sont également mises en œuvre qui permettent, par exemple, de conserver les semences plus efficacement et de protéger les systèmes d'irrigation contre les dommages éventuels. Ce programme humanitaire est financé par l'Union européenne.

Renforcer la voix des communautés

Un autre aspect de notre travail au Laos est l'amélioration de la capacité des Laotiens à faire entendre leur voix. De nombreuses organisations laotiennes sont récemment apparues pour renforcer la voix des communautés. Notre action consiste à renforcer les compétences et capacités de ces personnes et organisations passionnées qui contribuent à un développement plus équitable du pays. Nombre de ces organisations étant fort jeunes, elles doivent encore trouver leur place dans la société et le débat public et ont besoin d'appui en matière d'organisation, de gestion de programmes, etc. Un partenariat avec la Fédération des Syndicats laotiens par exemple permet de faire mieux entendre la voix des travailleurs et de susciter le débat par rapport à leurs conditions de travail.

ECHO

L’Union Européenne est l’un des plus importants bailleurs de fonds d’aide humanitaire au monde. Son mandat n’implique pas seulement le financement d’opération d’aide humanitaire, mais également les activités de préparation aux désastres en assistant les populations vulnérables vivant dans les zones à risque pour réduire l’impact des catastrophes naturelles sur leur vie et leurs moyens de subsistance.