Que fait Oxfam en République Centrafricaine

Dans la région de Bria, Oxfam vient en aide aux personnes déplacées à l’intérieur du pays et à ceux qui les accueillent ou qui sont restés chez eux, en installant des latrines, des puits, en distribuant de la nourriture et en les aidant à retrouver des moyens de subsistance.

Bria est la capitale de la préfecture centrafricaine de Haute-Kotto. Avant le début de la dernière crise en 2012, l'accès à l'eau potable y était déjà rare. L’eau impropre à la consommation était source de maladies telles que le choléra et la diarrhée. La situation a empiré pendant les combats et des citernes et des puits ont même été utilisés pour enterrer les corps des victimes des massacres.

Oxfam travaille en République Centrafricaine depuis janvier 2014 et à lancé en août de la même année une réponse d'urgence dans la région de Bria, afin de répondre aux besoins des populations déplacées qui s’y étaient réfugiées : construction de puits, installation de latrines, distributions de nourriture…

Accès à l’eau et à l’alimentation

Depuis le 1er juin 2015, grâce au financement de la coopération Belge au développement, Oxfam continue ce projet qui va bénéficier à 35.000 Centrafricains de la région : des personnes déplacées qui ont fui leurs propres maisons et des habitants qui les accueillent.

Oxfam leurs distribue de la nourriture pour répondre aux besoins les plus urgents, mais leur propose aussi de participer à un projet de relance agricole, pour qu’ils retrouvent un revenu et des moyens de subsistance. Ils peuvent ainsi choisir entre des semences et une formation agricole, un projet de pisciculture ou d’élevage de volailles.

En parallèle, Oxfam continue d’installer des latrines et des puits, notamment dans les villages aux alentours de Bria et dispense des formations en hygiène aux populations. En parallèle, des « comités de protections » ont été mis en place, chargés de détecter et de référencer les problèmes d’insécurité, notamment de violences faites aux femmes.

Les projets d'Oxfam en République Centrafricaine reçoivent des financement de la Coopération Belge au développement.