Que fait Oxfam face à la crise humanitaire en RD Congo ?

Les équipes d’Oxfam sont sur place et apportent de la nourriture, de l’eau potable, des sanitaires et des formations en hygiène aux déplacés. Ces missions sont cruciales, et les besoins sont énormes. Aidez-nous à les aider.

Face à la détérioration de la situation en République Démocratique du Congo (RD Congo) et notamment dans les régions du Kasaï, du Tanganyika et du Sud-Kivu, l’Onu a déclaré une situation d’urgence de la plus grave catégorie. En cause ? Une situation politique complètement bloquée, avec des élections sans cesse repoussées, et la prolifération de groupes armés et de violences au milieu desquelles les civils sont pris au piège.

Des millions de personnes ont fui leur maison face aux violences. Avec 3,8 millions de déplacés, c’est la plus grande crise de déplacés de toute l’Afrique. 13 millions de personnes y ont besoin d’aide humanitaire de toute urgence.

Faites un don

De l’aide d’urgence

Oxfam vient en aide à plus de 400.000 personnes en RD Congo, leur apportant de l’eau potable, des installations sanitaires, distribuant de l’argent liquide aux familles les plus vulnérables et des semences et des outils aux agriculteurs. En collaboration avec le PAM, Oxfam distribue actuellement aussi directement de la nourriture à 100.000 personnes. Nous travaillons aussi à creuser des puits et à mettre en place des points d’eau avec des pompes manuelles.

Assis devant le centre de santé dont il est le responsable, Raphaël, témoigne de cette dure réalité :

« J’accueille dans ce centre de santé depuis le mois d’avril de nombreux enfants orphelins qui arrivent tachés de sang. Nous avons maintenant 200 résidents. Ils ont vu leurs parents mourir devant leurs yeux, ils ont tout perdu. Maintenant je voudrais pouvoir les nourrir et leur trouver des médicaments contre la diarrhée et la fièvre. 30 nouveaux nés sont venus au monde ici depuis le mois d’avril. C’est bien que nous ayons les latrines d’Oxfam. Nous souhaiterions maintenant continuer la chloration de l’eau pour éviter que les maladies reviennent. »

Oxfam répond à la nouvelle épidémie d'Ebola à Beni, au Nord-Kivu, en RDC

Le ministère de la Santé de la RDC a annoncé le 5 août 13 cas confirmés et 30 cas suspecté d'Ebola à Beni, dans la province du Nord-Kivu. Cette annonce survient après la fin officielle de l'épidémie d'Ebola dans la province de l'Equateur, le 25 juillet.

Oxfam travaille dans cette région, affligée par d’anciens et nouveaux conflits, depuis de nombreuses années. Cela nous a permis de lancer une réponse immédiate à cette nouvelle épidémie, renforcée par l’expérience récente de l’Equateur. Nous travaillerons avec les communautés de la région pour fournir de l'eau potable, des structures d'assainissement et sensibiliser sur les moyens de prévenir la contamination du virus.
 

Vous pouvez aider

Faites un don

  • 40 € permettent d’acheter des kits d’hygiène pour éviter la propagation des maladies
  • 70 € permettent d’apporter de l’eau potable à des familles qui ont tout perdu
  • 115 € permettent de construire des toilettes et des robinets pour des familles déplacées

Une action globale

Oxfam est présente au Kasaï, au Tanganyika, au Sud-Kivu, mais aussi au Nord-Kivu, en Ituri… Face à l’urgence, notre priorité consiste à fournir de l’eau potable et des installations sanitaires aux dizaines de milliers de personnes déplacées et aux communautés qui les accueillent pour réduire au maximum les risques d'épidémies.

Oxfam met aussi en œuvre des stratégies à court terme pour permettre aux ménages les plus vulnérables de subvenir à leurs besoins, via par exemple le système « argent contre un travail » (« cash for work ») lié à des travaux d’intérêt communautaire. Ces programmes de cash-for-work, mais aussi la distribution de coupons alimentaires ou d’argent liquide aux familles les plus vulnérables, permettent aux personnes qui ont fui les violences d’acheter de la nourriture et des produits de première nécessité, tout en faisant marcher le commerce local.

Oxfam a aussi des programmes de développement à long terme, notamment à travers le soutien aux organisations de producteurs et autres coopératives, ainsi qu’à l’adaptation au changement climatique.

Faites un don