Que fait Oxfam pour l'égalité des genres?

Oxfam inscrit la justice de genre, l’égalité des droits pour les femmes et  les hommes, au cœur de toutes nos actions de campagnes, d’urgences ou projets de développement. Car les femmes sont un moteur essentiel de développement

Oxfam et ses organisations partenaires aident les femmes à s'opposer à la violence et à l'oppression, et à revendiquer leur juste place dans la société.

L’égalité de genre c’est l’égalité des droits et des  femmes et des hommes. Égalité ne veut pas dire que les femmes et les hommes doivent devenir les mêmes, mais que leurs droits, responsabilités et opportunités ne doivent pas dépendre du fait qu’ils sont nés hommes ou femmes. D’autres facteurs de discrimination peuvent aussi s’y ajouter tels que la classe sociale, l’ethnicité, l’âge, la sexualité et la culture.

Dans les pays pauvres comme riches, Oxfam lutte pour un changement durable des mentalités. Car c’est un pas essentiel pour faire de l’égalité des droits entre hommes et femmes une évidence.

“Si nous ne donnons pas les mêmes chances aux femmes qu’aux hommes alors nous ne nous attaquons qu’à la moitié des problèmes auxquels le monde fait face. Nous devons sortir de cette impasse.” Teresa Mugadza, féministe et activiste des droits humains zimbabwéenne 

Droits et leadership

L’égalité de genre est possible. Pour y parvenir, Oxfam renforce des groupements de femmes à travers le monde entier.  Soutenues, elles se sentent à même de revendiquer leurs propres droits, parviennent à se renforcer les unes les autres et à affirmer leur leadership, social, politique et économique. C’est essentiel, car l’autonomisation est l’un des principaux moteurs du développement humain.

Oxfam et ses partenaires locaux organisent au Mali, Burkina Faso et au Mozambique des ateliers de travail sur le rapport entre les hommes et les femmes au sein de leurs projets de développement. Au cours de ces ateliers, nous soulignons les effets positifs de l’égalité de genre et les différents procédés qui peuvent stimuler cette égalité. Ce processus appelé Gender Action Learning permet de renforcer la reconnaissance du rôle de la femme au sein de sa communauté.

Renforcer les agricultrices

Les femmes agricultrices ont un rôle essentiel dans la lutte contre la faim. Leur travail crucial dans la culture à petite échelle ou vivrière, destinée à  la consommation de leur propre famille, est peu reconnu et valorisé.

Oxfam apporte un soutien spécifique aux agricultrices et éleveuses qui sont victimes d’une double discrimination : d’abord en tant que femmes au sein de leur communauté, mais aussi en tant qu’agricultrices à petite échelle face aux entreprises agroalimentaires.

C’est pourquoi oxfam les aide à s’organiser entre elles, tout en s’assurant qu’elles bénéficient, individuellement et collectivement, d’un accès plus large à la propriété et aux ressources de production.

Protection en cas d’urgences

Pendant les crises humanitaires - guerres ou catastrophes naturelles - Oxfam se concentre sur la protection des plus vulnérables. Oxfam leur apporte de l’aide humanitaire en priorité et organise des systèmes de protection au niveau communautaire, d’autant que les violences de genre sont généralement très présentes durant les périodes de chaos.

Nous installons par exemple des éclairages supplémentaires près des installations sanitaires et prévoyons des produits d’hygiène féminine dans les kits d’hygiène. Nous accordons une attention particulière aux femmes qui doivent s’occuper seules de leur famille.

Les femmes seules et cheffes de familles ont en effet souvent moins de ressources et il est particulièrement difficile pour elles de se relever ou de subvenir à leurs besoins. Nous accordons donc une attention particulière à ces femmes et nous nous assurons que leurs voix sont entendues par leur communauté dans le processus de reconstruction.

Mettre fin aux violences

A travers la campagne mondiale, « Enough », Oxfam lutte contre les croyances et pratiques discriminatoires qui justifient la violence contre les femmes. Il est nécessaire de continuer à améliorer les législations et les politiques. Oxfam lutte pour des lois et règlementations qui s’attaquent aux discriminations et continuera à le faire tant que cela est nécessaire.

Mais il faut aussi s’atteler à transformer les sociétés de manière profonde et durable. Cela exige un grand changement dans les mentalités en ce qui concerne les rapports de force entre les femmes et les hommes.

Au sein de notre organisation

Oxfam-Solidarité s’engage aussi en interne dans la prévention et la protection du harcèlement, des abus et autres comportements sexuels répréhensibles. Protéger les femmes est une mission et une responsabilité qui nous concerne tous. Et Oxfam-en-Belgique prend profondément en compte l’intégrité dans ses actions, comme en témoignent les conclusions du screening commandé par le ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo en mai 2018.

Cet engagement, nous le mettons en œuvre en œuvre à notre siège à Bruxelles mais aussi dans le monde entier. C’est pourquoi la directrice générale d’Oxfam International, Winnie Byanyima a annoncé en février un plan d’action  en 10 points.  Ecoutez le message qu'elle a exprimé à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars 2018 ici: