Que se passe-t-il en RD Congo ?

29/03/2018

Des millions de personnes ont fui leur maison face aux violences en République Démocratique du Congo (RD Congo) : au Kasaï, au Tanganyika, en Ituri, dans les Kivus... Avec 3,8 millions de déplacés, c’est la plus grande crise de déplacés de toute l’Afrique. 13 millions de personnes y ont besoin d’aide humanitaire de toute urgence.

Faites un don

Avec une population de 77,3 millions d’habitants, d’abondantes richesses naturelles et un immense potentiel économique, la RD Congo figure pourtant parmi les douze derniers pays au classement mondial de l’Indice de développement humain. Plus de deux décennies de conflits, qui ont fait au moins 5 millions de morts, ont engendré l’une des plus graves crises humanitaires au monde. De nombreux groupes armés continuent d’y être actifs et le viol et le pillage demeurent de redoutables armes de guerre.

Instabilité politique et économique

2017 aura été marquée par une aggravation de l’instabilité politique avec un nouveau report des élections nationales et la prolongation du mandat du président actuel. L'espace d'expression de la société civile et des opposants politiques est largement réprimé, avec une multiplication des arrestations préventives.

En parallèle les insuffisances dans les secteurs de la santé et de l’éducation et les défaillances des secteurs des transports routiers, de l’électricité et de l’eau, affectent l’activité économique et le bien-être de la population. Cette crise économique s'accompagne d'une forte augmentation du prix des denrées de base.

Situation d’urgence

Cette situation politique et économique a un impact important au niveau sécuritaire et humanitaire. L’année écoulée a ainsi vu une recrudescence et une intensification des conflits et des tensions intercommunautaires, affectant aussi des zones auparavant considérées comme stables. Face à la détérioration de la situation dans le pays et notamment dans les régions du Kasaï, du Tanganyika et du Sud-Kivu, l’Onu a déclaré une situation d’urgence de la plus grave catégorie.

Faites un don

  • Au Kasaï, ce qui a commencé comme un conflit coutumier en août 2016 avec le soulèvement violent d'une milice locale, s'est rapidement répandu, atteignant des proportions dramatiques en termes d’ampleur et de brutalité.
  • Au Tanganyika, les tensions intercommunautaires sous-latentes et des opérations militaires violentes se sont rapidement intensifiées depuis la mi-2016, à la suite de la réapparition d'un ancien conflit intercommunautaire entre les Pygmées et les Luba.
  • Le Nord-Kivu et le Sud-Kivu continuent de faire face à des affrontements entre groupes armés de différentes ethnies et les efforts visant à les neutraliser. Au Nord Kivu, les tensions intercommunautaires sont en hausse.

Déplacements et faim

En conséquence ? Des civils pris au piège et des déplacements de populations de masse. Avec 3,8 millions de déplacés, la RDC fait maintenant face à la plus grande crise de déplacés de toute l’Afrique. Et l'insécurité a un impact dévastateur sur la capacité des populations à accéder à la nourriture. Trois saisons agricoles complètes ont été manquées par les agriculteurs déplacées par les violences, entraînant de graves pénuries alimentaires. Plus de 3 millions de personnes sont confrontées à une grave insécurité alimentaire. De nombreuses familles doivent survivre avec un seul repas par jour.

De plus, l'accès humanitaire est un vrai défi logistique : le faible développement des infrastructures et des routes rend certaines zones difficiles ou impossibles à atteindre, notamment pendant la saison des pluies. Et l'insécurité sur les axes principaux force les humanitaires à emprunter des routes plus longues pour atteindre les bénéficiaires.

Pièces jointes: