Réaction Oxfam : « l’UE se contente de réhabiliter les pires paradis fiscaux »

12/03/2019

Les ministres des Finances européens ont retiré 5 des pires paradis fiscaux du monde des listes noire et grise des paradis fiscaux publiée par l’UE aujourd’hui.

Johan Langerock, expert en politique fiscale chez Oxfam :

« Les gouvernements de l’UE ont réhabilité 5 des pires paradis fiscaux du monde et mis en péril la crédibilité de l’ensemble du processus de cette liste noire. »

« Les critères de l'UE pour l'identification des paradis fiscaux et le processus de screening des pays ont été si faibles que même l’île de Jersey, où les entreprises ne paient aucun impôt sur les sociétés, a été retirée de la liste. L'UE devrait au contraire renforcer sa liste noire pour garantir que tous les paradis fiscaux soient mis face à leurs responsabilités. Les paradis fiscaux privent les pays de l'Union européenne et du monde entier d'argent dont ils ont besoin pour financer des services publics qui permettent de lutter contre la pauvreté, comme les soins de santé et l'éducation. »

« L'UE doit également mettre de l'ordre dans ses propres affaires en s’attaquant aux paradis fiscaux européens que sont Chypre, l'Irlande, le Luxembourg, Malte et les Pays-Bas, et en interdisant des mécanismes tels que le système des patent box, qui permettent aux multinationales de se soustraire à l'impôt. »

Thème: 

Contactez-nous

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Leen Speetjens
0484/10.17.87
leen.speetjens@oxfam.org

Suivez-nous

Globo
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à globo@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.