Réduire les risques de catastrophes naturelles au Laos

01/10/2017

Inondations, ouragans et glissements de terrain... Le Laos est sujet à des catastrophes naturelles récurrentes. Mais il existe des moyens de limiter leur impact. Oxfam et l’Union Européenne y travaillent aux cotés des Laotiens.

Les phénomènes naturels récurrents ne deviennent pas forcément des catastrophes récurrentes : un phénomène climatique extrême amène à un désastre quand il frappe des communautés déjà vulnérables, qui n’ont pas les capacités nécessaires pour y répondre et s’en protéger.

"Réduction des Risques de Catastrophes" : quèsaco ?

Pour réduire les dégâts causés par les ouragans et autres inondations, une méthode a fait ses preuves : en jargon on parle de RRC (Réduction des Risques de Catastrophes). Il s’agit de s’attaquer aux causes profondes de la vulnérabilité des populations face à ces phénomènes météorologiques.

Oxfam mène des projets de RRC au Laos depuis 2010 et va continuer à y travailler dans les années à venir, grâce à un financement de l’Union européenne.

La RRC, c’est construire des maisons plus résistantes aux vents violents ou encore installer des digues et des canaux de drainage pour faire face aux inondations. Mais la RRC, c’est aussi travailler directement avec les communautés pour leur permettre de mieux comprendre les risques auxquels elles sont exposées, de dessiner leur propre plan d’action et de mettre en place des système d’alerte précoce quand le désastre approche, afin de minimiser les pertes.

"Maintenant, nous avons un hautparleur que nous utilisons pour diffuser les messages d’alerte, pour que nous puissions nous préparer au mieux, avant et pendant les catastrophes », raconte Mme Siphay, dont la communauté a bénéficié d’un projet Oxfam. « Nous avons organisé des simulations de catastrophes et des formations dans les communautés pour définir ensemble des instructions à suivre lors des prochaines urgences."

Formations et préparation

Oxfam travaille notamment avec le ministère laotien de l’Emploi et des Affaires sociales : organisation de formations de RRC pour les membres du gouvernement, mise en place de comités de districts et de comités des villages, partage de bonnes pratiques... Les comités de districts, formeront ensuite à leur tour les membres des comités des villages et les organisations locales.

« Une fois que nous avons reçu l’information du comité de District concernant ce projet [de RRC] nous avons mis en place notre propre comité, pour promouvoir la préparation aux catastrophes dans notre village. Nous discutons aussi ensemble du changement climatique, » raconte M. Sivilay « Maintenant les gens du village savent comment se préparer quand une catastrophe arrive, par exemple ils mettent leurs possessions, leur riz et leurs semences au deuxième étage où à un endroit sûr, pour éviter qu’elles soient gâtées par les inondations. Ma vie est plus sûre depuis qu’on a mis en place ce plan »

Pauvreté  et changement climatique

Logements peu résistants, exploitations agricoles installées par défaut dans des zones à risques, absence d’épargne, d'accès à l’information… Tout cela fait que les personnes les plus pauvres sont aussi les plus durement touchées par l’impact des phénomènes naturels, et qu’elles mettent aussi plus de temps à s’en relever. Au Laos, 23% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Et avec le changment climatique, se relever après ces catastrophes récurrentes devient de plus en plus dur.

« Sur beaucoup de plans, notre vie est meilleure que celle de nos parents. » témoigne ainsi M. Sengchan, 46 ans, qui vit dans le village de Sisaath. « Mais à cause des changements que nous voyons dans la météo, ma plus grande peur c’est les catastrophes naturelles : inondations, glissements de terrain, sècheresses, ouragans. »

Le changement climatique aggravent la fréquence, l’intensité et l’imprévisibilité des phénomènes climatiques extrêmes, ce qui veut dire que des populations déjà vulnérables se retrouvent à faire face à de plus en plus de catastrophes. C’est pourquoi il est essentiel de travailler à renforcer leur capacité de résistance à ces phénomènes.


Ces projets reçoivent le soutien financier de l'Union européenne.
Afbeeldingsresultaat voor EU

Pays: