Satisfaits et remboursés

16/06/2016

Récolter 9.528 euros en Belgique en moins d’un mois pour une mini-laiterie au Burkina Faso : voilà le pari qu’Oxfam s’était lancé début juin. A mi-chemin, l’objectif est déjà atteint, et même dépassé ! Ceux qui ont fait un don après que l’objectif a été atteint, peuvent être remboursés.

Dans le village de Bittou, au Burkina Faso, les productrices de lait motivées ne manquent pas. Mais ce sont les moyens de moderniser leur coopérative qui leur manquent. Tout se fait encore à la main. Grâce à des installations plus performantes, les productrices pourront traiter plus de lait. Et cela signifie de meilleurs revenus pour elles et leur famille. Au Burkina Faso, les producteurs familiaux doivent faire face à la concurrence déloyale d’une Europe qui exporte du lait en poudre à bas coût.

242 contributeurs

C’est pour cela qu’Oxfam a lancé un crowdfunding il y a deux semaines. Sous le hashtag #BittouNeedsYou, l’ONG comptait financer deux nouvelles machines pour la laiterie de Bittou, en récoltant 9.528 euros. Les dons, de 5 euros minimum, devaient être faits via  www.crofun.com ou par virement. Il s’agit de la première action de ce genre dans le secteur des ONG belges.

L’action a été un franc succès qui a largement dépassé les attentes d’Oxfam. En cas de dépassement du montant initial, l’ONG avait tout de même prévu de financer deux projets supplémentaires, à hauteur de 3.430 euros, pour le conditionnement du lait et l’alimentation du bétail. Après deux semaines seulement, même ces investissements supplémentaires sont couverts. 242 Belges ont ainsi rassemblé 14.280 euros. Le don moyen par contributeur est donc de 59 euros. Oxfam se félicite de ce succès, tout comme des nombreuses réactions positives sur la page web.

Comme il y a désormais plus d’argent que nécessaire pour la laiterie de Bittou, Oxfam propose un remboursement aux personnes qui ont versé après que l’objectif a été atteint. Celles qui le veulent peuvent aussi choisir de soutenir une autre mini-laiterie du Burkina faso, qui fait face au même problème, au lieu d’être remboursées. Il est possible de soutenir cette deuxième mini-laiterie jusqu’à la fin juin via www.crofun.com

La bonne nouvelle est arrivée aux oreilles de Mariam Diaby, productrice de lait à Bittou :

« Incroyable mais vrai ! Les femmes de Bittou sont ravies de cette grande nouvelle. Nous voulons remercier tous ceux qui ont contribué en Belgique. Notre groupement ne comprend que des femmes et ce soutien énorme représente beaucoup pour elles. Gagner suffisamment d’argent permet de subvenir aux besoins de toute la famille. »    

Les revenus générés par la vente de 2 litres de lait suffisent à nourrir une famille pendant une journée. Les nouveaux investissements dans la mini-laiterie de Bittou auront donc un impact direct pour les habitants du village. Les machines seront achetées en août et installées à la rentrée. Les contributeurs à ce crowdfunding seront bien sûr tenus au courant des avancées du projet.


Notes aux rédactions

  • Une partie des dons a été versée directement sur le compte en banque d’Oxfam et a ensuite été reversée sur la page de Crofun.com. Ce qui explique que le nombre de contributeurs annoncé dans le communiqué diffère de celui affiché sur le compteur du site.
  • Au début du mois de juin, Oxfam a accompagné Erwin Schöpgens, producteur de lait belge et président de Faircoop (qui produit le lait Fairebel) au Burkina Faso dans le cadre d’une collaboration entre Faircoop, Oxfam et les producteurs burkinabè. Des interviews avec Erwin Schöpgens sont possibles.
  • Matériel photo et vidéo disponible sur demande.
Thème: 
Partenaire: 

Contactez-nous

Presse francophone
Esther Favre-Félix
0485/57.78.01
efa@oxfamsol.be

Presse néerlandophone
Leen Speetjens
0484/10.17.87
lsp@oxfamsol.be

Suivez-nous

Globo
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à globo@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.