Trois rescapés du tremblement de terre au Népal

25/04/2016

Il y a un an jour pour jour, un grave tremblement de terre secouait le Népal, faisant presque 9.000 victimes. Ces trois Népalais ont survécus à la catastrophe et s’attèlent aujourd’hui à la reconstruction de leur pays.

Le tremblement de terre du 25 avril 2015 a détruit des maisons, des routes, des récoltes, des vies. Des milliers de personnes (peut-être vous?) se sont montrées solidaires et ont permis aux Népalais, dont ces trois témoins, de reprendre le dessus : 

Bimala Balami (27 ans)

«Après le tremblement de terre, les gens de notre village ne savaient pas ce qu’ils devaient faire ou comment gagner de l’argent. Oxfam est venue nous soutenir : nous avons reçu un salaire pour faire un travail manuel. Cette initiative a permis aux femmes de gagner de l’argent pour leur famille. 
A cause du tremblement de terre, cet endroit était devenu inaccessible. De plus, le canal d’irrigation était complètement détruit. Aujourd’hui, nous travaillons à la reconstruction entre femmes. Bientôt, l’endroit sera de nouveau accessible et les paysans auront de l’eau pour leurs cultures. »

Thulimaya Lama (56 ans)

« Je veux oublier ». Thulimaya Lama a senti sa maison trembler sous ses pieds lors du tremblement de terre. Elle est allée chercher du matériel de première nécessité distribué par Oxfam dans une école de la région de Madanpu, frappée par la catastrophe. « Je suis vraiment contente que le matériel ait été distribué de manière juste. Je pensais que certaines personnes seraient favorisées. »

Netra Parajuli (37 ans)

« J’ai expliqué aux autres comment utiliser des outils. » Dans le magasin de Netra, les habitants du village Lamosanghu peuvent venir échanger des bons de valeur Oxfam contre des outils au choix.  « Ceux qui rencontrent le plus de succès sont les pelles, avant les sarcloirs et les cruches à eau ». Grâce à cette initiative, les habitants ont les moyens de cultiver leurs terres ou d’avoir leur propre potager. Netra peut ensuite se tourner vers Oxfam pour échanger ses bons contre des roupies. Ce système redonne vie au commerce local.
Des dizaines d’habitants de cette région durement touchée (Sindhupalchok) ont également reçu du nouveau bétail et des réserves de graines, ce qui leur permet d’avoir un travail et un revenu.

Les chiffres : qu’a fait Oxfam depuis le tremblement de terre au Népal ?

Des milliers de personnes de par le monde ont soutenu le Népal, et nous ont ainsi permis de 
  • venir en aide à 480.000 Népalais 
  • distribuer des kits d’hygiène à 40.000 familles 
  • construire près de 5.000 toilettes temporaires
  • rétablir l’approvisionnement en eau potable dans 159 endroits 
  • fournir en emploi temporaire à plus de 14.000 familles : elles ont aidé à la reconstruction  (routes, canaux d’irrigation, déblayage des décombres...) et ont reçu un salaire d’Oxfam en échange.

Grâce à votre aide, nous sommes toujours présents au Népal

Nous aidons les habitants à reconstruire leurs vies et leurs communautés. Jusqu’à présent, nous avons aidé 480.000 personnes. Un an après le drame, votre soutien fait toujours la différence.