Vacances au Sri Lanka : au prix d’accaparements de terre ?

Stand for land in Sri Lanka
26/09/2016

Au Sri Lanka, des agriculteurs et des pêcheurs ont été expulsés de leurs terres pour laisser place à des hôtels de luxe. Mais comme dans de nombreux autres pays, ils s'organisent et revendiquent leur droit à la terre.

Signez la pétition maintenant

« Nous devons nous unir pour remporter ce combat et obtenir justice. Non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour nos enfants et pour les générations qui nous ont transmis ces terres », témoigne Rathnamali, mère et agricultrice à Paanama, Sri Lanka

Bienvenue sur la plage de Paanama, Sri Lanka

Paanama est une zone côtière de la province de l’est au Sri Lanka. Les nombreuses familles de la zone vivent principalement de leurs terres et de la mer. L’agriculture et la pêche leur permettent de se nourrir et de trouver une source de revenus.

Le tourisme est en plein essor au Sri Lanka, attirant une majorité de touristes européens. La province de l'est fait rêver avec ses plages luxuriantes, ses zones de surf de notoriété mondiale, comme la baie d’Arugam, et la richesse de ses ressources naturelles. 

Stand for land in Sri Lanka

Des familles expulsées de leurs terres au Sri Lanka

Mais le cadre paradisiaque du Sri Lanka cache une sombre vérité. L’armée a été envoyée le 17 juillet 2010 pour expulser 350 familles vivant le long de la côte de Paanama. 

L’armée a dressé des clôtures et a incendié certaines zones pour expulser les habitants. Tout cela pour construire un hôtel sur la lagune baptisé le « Lagoon Cabanas ».

Stand for land in Sri Lanka

Mettons la pression sur le gouvernement sri-lankais

Leurs maisons sous les cendres et leurs cultures détruites, les familles de Paanama vivent aujourd’hui chez des proches ou dans des abris de fortune. Elles attendent le jour où elles seront autorisées à revenir sur leurs terres.

Ensemble, nous pouvons faire pression sur le gouvernement sri-lankais : il doit restituer les terres à leurs propriétaires légitimes et empêcher de telles situations de se reproduire. Aux côtés des habitants de Paanama, défendez le droit à la terre. 

Agissez maintenant

Stand for land in Sri Lanka

S’unir pour que les terres soient restituées 

Depuis les évictions forcées, les femmes se sont organisées dans la communauté de Paanama, pour mettre sur pied des manifestations locales et nationales. Les femmes revendiquent leur droit de pouvoir revenir sur les terres, qu’elles ont cultivées pendant près de 40 ans. 

Stand for land in Sri Lanka

Mais le combat pacifique des habitants de Paanama s’est heurté à des violences, de l’intimidation et des actions en justice. 

« Nous nous sommes rendu compte qu’il ne servait à rien de nous présenter seuls devant les pouvoirs publics. Il était inutile de lutter individuellement pour nos propres terres », témoigne Rathnamali.  

Agissez maintenant

« Nous devons nous unir pour remporter ce combat et obtenir justice. Non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour nos enfants et pour les générations qui nous ont transmis ces terres. » Rathnamali, une agricultrice et mère de famille de Paanama, Sri Lanka

Aux côtés de la communauté de Paanama, nous pouvons agir dès à présent pour qu’elle obtienne justice

Stand for land in Sri Lanka

De bonnes nouvelles… 

Après des années de protestation, le conseil des ministres du Sri Lanka a pris la décision en février 2015 de restituer ses terres à la communauté de Paanama. 

... mais insuffisantes

…dans les faits, les pouvoirs publics dans la région n’ont toujours pas pris la moindre mesure pour restituer leurs terres aux familles de Paanama…. A l’heure actuelle, la communauté est toujours déplacée. 

Stand for land in Sri Lanka