Votre banque sera-t-elle la première à se libérer de l’énergie fossile en Belgique ?

19/04/2017

Plus de 40 milliards d’euros, voilà le montant investi par les 4 plus grandes banques belges dans les énergies fossiles. La Coalition Climat veut les convaincre de mettre fin aux investissements dans le charbon, le pétrole et le gaz.

Une étude commandée par la Coalition Climat, dont Oxfam-Solidarité est un membre très actif, démontre que les quatre plus grandes banques de notre pays financent encore et toujours les combustibles fossiles à hauteur d’un montant très élevé: plus de 40 milliards d’euros investis dans les 100 plus grandes entreprises du secteur des énergies fossiles.

Près de la moitié de cette somme (19,41 milliards d’euros) est destinée au charbon, l’énergie fossile la plus polluante. Ce chiffre inquiète car il s’agit à la fois d’une énorme menace pour l’environnement : pour contenir le changement climatique, 85% des réserves de charbon, pétrole et gaz connues à ce jour doivent rester dans le sol.

De plus en plus d’experts reconnaissent également qu’il s’agit d’un risque économique important. BlackRock, le plus grand gestionnaire de patrimoine au monde, a indiqué le danger des ‘stranded assets’: les combustibles ou centrales fossiles qui coûteront bientôt plus que ce qu’elles ne rapporteront.

Désinvestir ?

Que signifie désinvestir ? Arrêter d’investir, de financer. Avec le lancement de sa campagne, La Coalition Climat appelle BNP Paribas, ING, KBC et Belfius à retirer leurs fonds de l’industrie des combustibles fossiles et à investir dans des énergies renouvelables.

« Bien que les investissements dans les énergies durables augmentent d’année en année, ceux effectués dans le secteur des énergies fossiles restent encore beaucoup trop importants », explique Brigitte Gloire, responsable du plaidoyer « Développement durable » d’Oxfam-Solidarité. « De plus en plus de citoyen(ne)s s’y opposent. Par cette campagne, nous voulons leur donner une voix et inciter les banques à désinvestir le secteur fossile. »

Que puis-je faire ?

Mettez la pression sur votre banque et replacez-la sur la bonne voie. Celle d‘un futur sans charbon, pétrole, ni gaz. Indiquez à votre banque qu’elle fait fausse route en surfant sur www.bankroute.be et demandez-lui de ne plus investir dans les énergies fossiles.

Faites en sorte que votre argent serve une économie verte, bonne pour l’environnement, notre santé et l’emploi. Votre banque sera-t-elle la première à se libérer de l’énergie fossile en Belgique ?