Méthodologie

L’éducation au développement cherche à modifier le comportement des gens afin qu’ils participent à un monde plus solidaire. Les ateliers d’immersion « Carrefour du monde » ont été développés dans ce sens.

« Carrefours du Monde » trouve son efficacité dans la méthodologie et les différentes techniques utilisées rassemblées dans un scénario tout au long de la visite. Chaque atelier tente de rendre vivants des concepts abstraits d’une manière interactive et vise à "faire le rapprochement" entre des problèmes qui à première vue semblent éloignés dans une démarche de confrontation personnelle. Le décor et l’utilisation du matériel didactique sont des instruments qui jouent un rôle important dans le processus interactif.

Basée sur l’expérience

« Carrefours du Monde » permet de stimuler toute une série d’aptitudes aussi bien sur le plan cognitif que sur le plan comportemental. Grâce à l’expérience pratique, les visiteurs passifs deviennent progressivement des participants actifs.

Une expérience cognitive sera par exemple : rechercher des informations sur le pays ou sur un thème sur base du matériel didactique mais aussi sur base du décor mis à leur disposition. Peu à peu, le visiteur est plongé dans une situation problématique qu’il devra gérer pour imaginer de possibles alternatives. Ici, il est donc amené à essayer de comprendre et d’analyser cette situation de manière autonome et à se forger ainsi une opinion personnelle.

Une expérience sensorielle passe évidemment par tous les sens : la vue, l’odeur, le goût, le toucher et l’ouïe. Dans les ateliers d’immersion, le visiteur pourra par exemple goûter une spécialité locale, visionner un montage audiovisuel ou encore entendre des ambiances sonores. Une expérience peut aussi se fonder sur la confrontation lors d’un jeu de situation dans lequel le “joueur” doit trouver une solution exigeant de sa part une profonde empathie.

La mise en situation offre ainsi aux participants la possibilité de dégager la (les) cause(s) et la (les) conséquence(s) d’une problématique et de passer d’une analyse socio-économique de type micro à un niveau macro. A ce stade, nous abordons des questions comme “Qui sont les acteurs politiques, économiques ou sociaux liés à cette situation ?”, “Quels sont les liens avec les institutions internationales ?”, “Quels sont les rapports de forces ?”, Comment tout cela se traduit-il en termes de rapport Nord/Sud ?”, etc.

Une préparation et un suivi sont les étapes indispensables pour garantir l’efficacité d’une telle expérience.

Les sources de notre pédagogie

Avec sa “Pédagogie de la Libération”, le Brésilien Paulo Freire voulait arriver à définir un concept dynamique du monde dans lequel la réalité et les gens ne sont pas des données statiques, mais se retrouvent dans un processus permanent. Selon Freire, le monde est construit à partir d’un ensemble de relations et chaque personne comme individu conscient est venu pour construire de nouvelles relations avec ce monde et lui-même.

On pourrait résumer la pensée de Paulo Freire de la manière suivante : toute activité éducative doit être précédée d’une idée de l’Homme, en partant de la situation concrète dans laquelle il se trouve. Il est inapproprié de songer à une éducation abstraite, coupée de la réalité, ou à une éducation sans objectif. L’Homme n’est pas “un être dans le monde”, mais “un être qui se rapporte au monde”. Il a la faculté de contempler et de comprendre le monde. Il est capable de construire une relation consciente avec le monde et de le changer par son travail et son action créatrice.

De même qu’Augusto Boal démontre dans le “Théâtre de l’Opprimé” que la vérité est thérapeutique. Par le jeu, le dialogue et l’immersion, les jeunes dépassent leurs frontières. Ainsi confrontés avec la vérité, ils vont conquérir le monde.

Freire et sa “Pédagogie de la Libération”, Boal et le “Théâtre de l’Opprimé”, Piaget avec sa “théorie sur le développement cognitif des jeunes”, Lewin comme inventeur du concept de la dynamique de groupe ou Freinet et Kanitz avec leur pédagogie basée sur l’expérience, tous apportent des éléments théoriques qui nous ont inspirés pour construire la méthodologie spécifique utilisée à Carrefours du Monde.